L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Braquage matinal sur l'axe Ouaga-Kaya

Braquage matinal sur l'axe Ouaga-Kaya

Un braquage a eu lieu dans la matinée du 25 septembre 2008 à hauteur du village de Nougou sur l'axe Ouaga-Kaya. Selon le témoignage d'une des victimes, c'est un véhicule particulier qui a été le premier à être braqué vers 7h par un individu qui a surgi avec une Kalachnikov en main. Aidé d'un 2e complice, il a couché les passagers par terre et les a fouillés pour les délester de leur argent et de leurs téléphones portables. Durant ce mauvais quart d'heure, tout véhicule qui passait était systématiquement braqué. Les brigands auraient opéré à leur aise avant de disparaître dans la nature avec une somme d'argent comprise entre 500 000 et 1 million de F CFA sans compter les portables. Heureusement, il n'y eut ni morts, ni blessés.

La CRA de la Boucle du Mouhoun en deuil

La chambre régionale d'Agriculture de la Boucle du Mouhoun porte, depuis le 24 septembre 2008, le deuil de son vice-président Charles Ki Aimé. Victime d'un accident de la circulation routière sur l'axe Gassan-Toma le 24 septembre 2008, il a succombé à ses blessures le même jour à l'hôpital Yalgado-Ouédraogo de Ouagadougou où il avait été admis quelques heures plus tôt. Son corps a été transféré à Toma où il a été inhumé en fin de matinée du 25 septembre en présence d'une foule nombreuse. Président de la Fédération des groupements de producteurs du Nayala, vice-président de la Chambre régionale d'agriculture (CRA), il était âgé de 52 ans. Il laisse derrière lui une veuve, 8 orphelins, des producteurs et des productrices inconsolables. Selon des témoins, la victime s'était rendue à Gassan pour saluer des funérailles à bord d'un véhicule 4X4 en compagnie de 4 autres personnes. De retour, le pneu du véhicule qui les transportait a éclaté et celui-ci s'est renversé sur le bas-côté de la chaussée après plusieurs tonneaux. Sérieusement blessé, Charles Ki a été évacué au CHU Yalgado-Ouédraogo où il a rendu l'âme. Le chauffeur et les autres occupants du véhicule sont sortis indemnes.

 

Ouahigouya : une camionnette finit sa course dans une boutique

Dans la matinée du mercredi 24 septembre 2008 s'est produit un accident quelque peu atypique à Ouahigouya. Une camionnette de transport mixte (passagers et marchandises) qui fait la ligne Ouahigouya-Thiou, en provenance de cette deuxième ville, a fini sa course dans une boutique en bordure de la nationale n°2. Heureusement, on ne déplore aucun blessé. Cependant des dégâts matériels ont été engendrés notamment au niveau de la boutique. Selon le chauffeur, la cause de l'accident serait liée à une défaillance technique au niveau du volant. Selon ses explications, le volant se serait "enterré" au moment où il amorçait un virage pour rejoindre la gare routière.

L'ambassadrice de Suède rencontre la presse burkinabè

Le 25 septembre 2008, a eu lieu au Centre de presse Norbert Zongo, une rencontre entre l'ambassadrice de Suède au Burkina, Carin Wall, et des représentants d'organes de presse burkinabè. Carin Wall qui réside à Stockholm, a voulu profiter de son bref séjour, pour discuter de la situation de la liberté de la presse au Burkina. Elle était accompagnée par la responsable de la Coopération suédoise au Burkina, Stina Karltun, et d'un représentant de l'Association d'amitié entre le Burkina et la Suède. Les débats avec les journalistes ont tourné autour de la contribution de la presse à la promotion de la démocratie au Burkina, le fonctionnement des entreprises de presse burkinabè, les relations entre les journalistes et les autorités politiques et les institutions étatiques, les difficultés que rencontrent les journalistes dans l'exercice de leur métier, etc. Au cours de la rencontre, Carin Wall qui est journaliste de formation, a reconnu qu'en dépit de toutes les difficultés matérielles et institutionnelles, les journaux burkinabè assument leur rôle d'espaces de débat démocratique. 

Selon l'ambassadrice, la coopération suédoise s'intéresse principalement aux questions de droits de l'Homme et à la démocratie. Mais son action se fait de façon interposée à travers notamment des organismes internationaux oeuvrant dans ce sens. Parmi ces organismes, on peut citer l'ONG Diakonia qui est en partenariat avec l'Association des journalistes du Burkina (AJB).

 

Le Pays du 26 septembre 2008



26/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 994 autres membres