L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Essence et gasoil : Les prix vont difficilement baisser au Burkina

Essence super 91 et gasoil

Les prix vont difficilement baisser au Burkina

A travers ce communiqué de presse le ministère du Commerce, de la promotion de l'entreprise et de l'artisanat, publie les prix réels et les prix appliqués à Ouaga, par rapport à l'essence super 91 et au gasoil. Il ressort de cette analyse que malgré la baisse du coût du baril, "une baisse du prix à la pompe est difficilement envisageable actuellement".

Dans l'esprit de l'engagement pris par le gouvernement d'éclairer l'opinion publique chaque fois que cela est nécessaire, et face à la tendance baissière actuelle du marché pétrolier, le ministre du Commerce, de la Promotion de l'Entreprise et de l'Artisanat porte à la connaissance des consommateurs les informations suivantes :

A - Les données du marché pétrolier :

Il est bon de rappeler que le prix à la pompe est affecté par deux variables majeures : le dollar et le baril. En effet, étant dans une zone CFA, la SONABHY achète d'abord des dollars auprès de nos banques avant d'acheter les produits avec ces dollars.

Les moyennes des cours du baril :

- Juillet 2008 : 131$

- août 2008 : 135 $

- septembre 2008 : 113 $

Les cours du dollar par rapport au franc CFA :

- Juillet 2008 : 427 F CFA

- août 2008 : 420 F CFA

- septembre 2008 : 441 F CFA

 

B. Prix réels et prix appliqués du super 91 et du gasoil à Ouagadougou (en franc CFA le litre)

SUPER 91 A Ouaga

Période PRIX REELS PRIX APPLIQUES MANQUER A GAGNER

juillet-08 808 720 -88

août-08 791 720 -71

septembre-08 754 720 -34

GASOIL A Ouaga

Période PRIX REELS PRIX APPLIQUES MANQUER A GAGNER

juillet-08 813 695 -118

août-08 815 695 -120

septembre-08 753 695 -58

Au regard de l'évolution des prix réels de juillet à septembre 2008 qui marque une tendance baissière, le consommateur peut penser qu'il faut baisser les prix à la pompe. Mais il y a lieu de remarquer que les prix de 720 francs et de 695 francs appliqués par litre de super 91 et de gasoil à Ouagadougou par la SONABHY depuis juillet 2008 restent toujours inférieurs aux nouveaux prix réels engendrés par les baisses récentes du cours du baril.

Les prix pratiqués à la pompe aujourd'hui ne reflètent donc toujours pas la réalité du marché. Dans ces conditions, une baisse du prix à la pompe est difficilement envisageable actuellement.

En ce moment précis le cours du baril est en baisse, alors que celui du dollar est en hausse. Une baisse des prix à la pompe ne peut être envisagée que si le baril se situe en deçà de 80 dollars avec un dollar ne dépassant pas le cours actuel de 441 francs CFA. Dans tous les cas, une baisse des prix à la pompe ne devrait pouvoir intervenir normalement qu'après l'absorption des manques à gagner accumulés par la SONABHY et évalués à ce jour à plus de 25 milliards de F CFA.

Ouagadougou le 11 septembre 2008

Mamadou Sanou, ministre du Commerce

Le Pays du 16 septembre 2008



16/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres