L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Cher neveu,

Cher neveu,

 

Je t'apprends que depuis hier, 15 juillet, nous devons, comme vous, débourser un peu plus pour remplir les réservoirs de nos "chars" (motos) et voitures. En effet, les prix des hydrocarbures ont également augmenté ici et ton oncle Hubert Yaméogo, qui est directeur général de la SONABHY (la nationale des hydrocarbures), n'y est pour rien. Cette fois-ci, le contexte est international et le coût du baril ne cesse de grimper. Toutefois, ce ne sera pas chose aisée à supporter dans cette atmosphère de pauvreté endémique, accentuée par les effets dévastateurs de la vie chère. C'est un autre coup de poignard asséné aux pauvres, ce à quoi s'opposent ton oncle Tolé Sagnon, secrétaire général de la CGT-B et ses camarades des autres organisations syndicales. C'est te dire que la rentrée risque d'être houleuse, sur le front des revendications sociales. Actuellement, on s'attend à des augmentations de prix en cascade, vu que tout ce qui est énergie au Burkina est tiré des hydrocarbures.

Ton cousin Rasmané, lui, s'inquiète parce que le célibatérium dans lequel il vit depuis qu'il était à l'université est en danger. Raso, comme tu l'appelles affectueusement, n'a plus le coeur tranquille parce que son voisin de transporteur, en prévision de l'effectivité de l'augmentation du prix du carburant, s'est mis à stocker une bonne quantité d'essence à la maison. Tu comprends donc la peur de ton cousin, surtout que son voisin est un grand fumeur. Un incendie est si vite arrivé ! Cette panique, Raso la partage avec ton ami Soulé qu'il héberge, depuis que les cités universitaires et l'université de Ouagadougou ont été fermées. Les négociations se poursuivent heureusement entre l'Etat et les organisations syndicales afin de trouver une issue heureuse à ce bras de fer entre gouvernement et étudiants. Pendant que nous discutions de tous ces problèmes, Kaboré, le gendre à ta tante Poko, avait les yeux rivés sur l'écran de télévision. C'était l'heure du journal de 20h et le présentateur annonça un voyage de ton oncle Blaise Compaoré au pays de l'Oncle Sam où il devait assister, le 14 juillet dernier, à la signature d'une convention entre le Burkina et les Etats-Unis d'Amérique à travers le Millenium Challenge Corporation (MCC). Selon les termes de cette convention, c'est une subvention de plus de 204 milliards de F CFA que les USA accordent à notre pays pour financer des projets dans les domaines de l'agriculture, des infrastructures routières, de l'éducation des filles et de la sécurisation foncière.

Ton oncle Sandaogo qui n'a jamais porté George W. Bush dans son coeur parce qu'il le dit responsable du chaos que connaît la planète du fait de la lutte contre le terrorisme instauré par le "cow-boy" de la Maison Blanche, a pourtant fait pleuvoir des bénédictions sur ce dernier. N'oublie pas que c'est effectivement Bush Junior qui est le géniteur de cette initiative louable. Puisse cette manne venue des "States" améliorer réellement les conditions de vie des Burkinabè. C'est l'occasion de féliciter aussi Blaise Compaoré pour son rapprochement avec les Etats-Unis. Même si ce n'est pas encore le parfait amour, il faut reconnaître que le ciel s'est considérablement dégagé entre Washington et Ouagadougou. C'est tant mieux pour tous, a noté Bambyam, l'aîné de ta tante Salamata. Je ne pourrai toujours pas t'affirmer à quelle date exacte auront lieu les remaniements ministériels dont tout Ouaga bruite ces deux jours. Si l'information est avérée, il se pourrait que ce soit avant les vacances gouvernementales. Le Grand Sadem pourrait ainsi procéder à son remaniement avant de partir tranquillement en vacances.

Au moment où j'allais expédier cette lettre, ton oncle Brama Traoré qui, tu le sais, est le coach des Etalons Junior, me charge de te dire que les Burkinabè se sont qualifiés pour le prochain tour des éliminatoires du championnat d'Afrique de football des moins de 20 ans.

Ils ont éliminé le Mena du Niger face auquel ils ont pris le point du match nul (2 à 2) à Niamey. A Ouaga, les jeunes Etalons avaient déjà pris une sérieuse option pour la qualification au match aller qu'ils ont remporté sur le score sans appel de 3 à 0. Et sais-tu quel est le sort réservé aux Etalons juniors pour le 2e et dernier tour de ces éliminatoires ? Ils affronteront les Eléphanteaux qui ont écarté leurs homologues du Syli national de Guinée ! Comme tu le constates, entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, un cadavre va mourir, dans cette course pour le championnat d'Afrique junior. Ainsi va le sport !

 

Ton oncle

Le Pays du 16 juillet 2008



16/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres