L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Commune de Ziou : Guelwongo se rebelle contre le maire

COMMUNE RURALE DE ZIOU

Guelwongo se rebelle contre le maire


La commune rurale de Ziou, située au Sud de la province du Nahouri, est en ébullition depuis le 17 mai dernier. Le village de Guelwongo, poumon économique de la commune, proteste contre une rétribution "injuste" de forages d'eau au niveau des villages de la commune par le maire.

L'atmosphère est tendue à Guelwongo où les manifestations de protestations deviennent presque quotidiennes. A l'origine de cette situation très délétère qualifiée de guerre de l'eau, il y a la répartition jugée injuste entre les différents villages de la commune d'une quinzaine de forages d'eau offerts par le FEER, le Fonds de l'eau et de l'équipement rural. Selon les habitants du village, il ressort que dans la répartition initiale, sur les 15 forages d'eau, cinq devraient revenir au village de Guelwongo. Mais dans la nouvelle répartition faite par le maire, Guelwongo, au bout du compte, se retrouverait avec deux forages. Il n'en fallait pas plus pour que les habitants crient à l'injustice. Ainsi, depuis le 17 mai dernier, hommes, femmes, enfants et vieillards prennent d'assaut les rues du village, le jour de marché, pour manifester leur colère face à cette mesure qu'ils qualifient d'injuste et exiger la totalité des cinq forages. Selon les manifestants, il n'est pas question d'accepter les deux forages vu que la question d'accès à l'eau potable se pose avec acuité depuis belle lurette à Guelwongo. Aujourd'hui, les marcheurs semblent reléguer au second plan l'octroi des cinq forages pour exiger la démission. Le mardi 22 mai dernier, ils ont encore protesté dans la rue à travers une marche aux relents guerriers. "Nous n'avons plus confiance au maire. Nous exigeons sa démission et nous allons manifester tous les jours de marcher à Guelwongo jusqu'à ce que cela soit une réalité" a averti M. Sia, un sexagénaire lors de la dernière marche. Dans cette localité, l'activité économique y est paralysée le jour de marché avec son cortège de manifestations. Les collecteurs de taxes ont reçu l'ordre d'arrêter toute activité. Ce qui ne sera pas sans dommage pour la commune rurale de Ziou quand on sait que ce marché international de Guelwongo constitue le principal pourvoyeur de recettes à la commune pour son développement. Aujourd'hui, la situation demeure très préoccupante. Le ton monte parmi les protestataires de plus en plus, il est question d'entreprendre une marche sur la mairie à Ziou pour contraindre le maire CDP, Cyrille Talato Karfo à la démission. Les 17 et 18 mai derniers, les manifestants avaient tenté une première fois de descendre à Ziou. Mais cette marche a été déconseillée par le commissaire de police de Ziou et ses hommes qui, pour le moment, ont réussi à dissuader toute tentative dans ce sens. Nos démarches pour rencontrer le maire afin d'avoir sa version des faits sont restées pour l'instant vaines. Aux dernières nouvelles, il nous est revenu que les autorités provinciales, qui prennent la situation au sérieux, ont décidé de rencontrer les manifestants en fin de semaine à Guelwongo.

Steven BAYALA (Collaborateur)

Le Pays du 24 mai 2007



24/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres