L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Fait divers : Victime de sa témérité

Les Figas du jour

 

 Fait divers

Victime de sa témérité

 

Il y a moins de deux semaines, deux individus mal intentionnés se rendaient nuitamment devant les locaux d'un télécentre qu'ils comptaient cambrioler. Chacun d'eux était sur un vélo tout-terrain. En tentant de forcer les serrures, ils firent du bruit qui réveilla le proprio. Ce dernier donna l'alerte et des badauds commencèrent à arriver. Sentant le danger venir, l'un des deux malfrats récupéra sa monture et se fondit dans l'obscurité. Que pensez-vous que fit le second ? Il exhiba une arme blanche pour faire du vieux son affaire. Il eut même le temps de le blesser avant l'arrivée des premiers voisins qui lui montèrent dessus. Ils le molestèrent copieusement et lorsqu'ils l'abandonnèrent, on l'avait pris pour mort.

S'ils savaient... Le voleur se mit sur son séant, ce qui attira la colère d'un nouveau venu. Après un compte-rendu fait au nouvel arrivant par ceux qui l'avaient lynché, celui-ci estima que les populations devaient aller au bout de leur action en trimbalant "leur voleur téméraire" plus en profondeur des ténèbres et des âmes sensibles. Ce qui fut fait ! On se dispersa alors et ce n'est qu'aux premières heures du matin, qu'un corps sans vie fut découvert dans le décor, à hauteur des décharges publiques non loin de la voie ferrée au secteur 19.

Cet homme aura été victime de sa témérité, car son compère doit encore être de ce monde.

 

 

Vu

Ces cafards de l’hôpital Yalgado

 

Un centre hospitalier est par nature un lieu où on trouve les soins appropriés pour vaincre sa maladie et guérir. Un endroit donc où l’hygiène doit être de règle. C’est pour cela que la propreté et la désinfection du matériel et des bâtiments est une constante.

Sur cette règle, l’hôpital Yalgado est quelque part défaillante. Et pour cause, des gens partis rendre visite à un ami hospitalisé dans une des chambres de l’unité de soins de la chirurgie C, ont été très étonnés et indignés de voir de gros cafards déambuler allègrement sur les lits, les sacs et même faisant une "course de formule 1" dans les assiettes et autres plats servant de récipient pour le repas des malades. 

Avec les eaux usées et très polluées de ce lieu, les objets souillés et les vieux récipients contenant des médicaments, il n’est pas exclu que ces bêtes trempent leurs pattes dans les souillures pour ensuite contaminer des gens venus se soigner ou rendre visite à un malade.

Vivement que Christine Naré et son équipe se penchent sur cette question et y apportent une solution appropriée et définitive.

 

A la BNSP

Percuté par le train

 

Un enfant de 4 ans est tombé dans un puits et s'est noyé dans une zone à habitats spontanés du secteur 29. Un adulte s'est lui aussi retrouvé au fond d'un puits dans le village de Yemtenga, à 45 km de Ouaga sur la nationale 2. Il y a trouvé la mort. Une troisième personne a elle aussi perdu la vie par suite de noyade, dans un barrage, sur la route de Pô.

Un citoyen s'est pendu selon les mêmes statistiques fournies par la première compagnie de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, concernant la période du 21 au 27 mai 2007.

On apprend aussi que sur 23 évacuations sanitaires, il y a eu un décès et que pour 19 patients pris de malaises, 18 ont survécu.

4 incendies n'ayant fait aucune victime ont pu être circonscrits. Aussi, l'un d'eux concernait le Yaar de Pissy, où les flammes sont parties des poubelles et si elles gagnaient les hangars ou encore les étals des installations anarchiques, le marché aurait été réduit en cendres. Avec l'amère expérience de Rood-Woko, les commerçants gagneraient à se discipliner au Yaar de Pissy.

La Brigade a totalisé 141 interventions pour porter secours à 188 victimes d'accidents de la circulation. C'est ainsi que :

- 47 cyclomotoristes ont été renversés par des automobilistes ;

- 62 usagers d'engins à deux roues ont eu des accrochages entre eux ;

- 2 véhicules se sont retrouvés les quatre fers en l'air, blessant 5 de leurs occupants ;

- 22 personnes sont tombées toutes seules après la perte de l'équilibre de leur monture.

Ce n'est pas toujours que les pompiers se retrouvent du côté des rails pour un accident causé par un train.

Au cours de la semaine écoulée, ils ont été sollicités pour secourir un homme dont l'arrière de la motocyclette venait d'être percuté par le train. En imaginant un peu ce qui s'est passé, on ne peut que conclure à l'imprudence de ce monsieur, car quoi qu'on dise, l'itinéraire du train est bien connu et on le voit venir. Alors, pourquoi vouloir forcer le passage ?

 

 

Dans nos maternités

17 avortements, 2 mort-nés

 

La semaine du 21 au 27 mai dernier aura particulièrement été éprouvante pour nombre de femmes au sein de nos maternités, où il y a eu 17 avortements et 2 mort-nés.

Rien qu'à Pogbi, l'on a déploré 8 avortements. 19 garçonnets et 21 fillettes y sont nés.

Au secteur 15, il y a eu 24 enfants de sexe masculin contre 18 de l'autre. 4 avortements sont à déplorer.

Gounghin (sect. 8) a inscrit dans ses registres, un total de 32 bébés dont 22 de sexe féminin. On peut y lire aussi 3 avortements.

L'autre struture du même quartier, mais au "secteur 9", a enregistré la venue au monde de 12 mouflets et de 22 mouflettes.

Comme nouvelles tristes, l'on parle de 2 mort-nés et d'autant d'avortements.

Nous le soulignions déjà au cours de la semaine dernière, la canicule y est pour beaucoup dans ces malheurs qui frappent actuellement les femmes, selon le corps médical.

 

L’Observateur Paalga du 29 mai 2007



29/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres