L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Gendarmerie de Bobo : Le «MDL Guel Hervé» aux arrêts

Gendarmerie de Bobo

 Le «MDL Guel Hervé» aux arrêts

 

Encore une histoire de faux gendarme ; un phénomène devenu récurrent à Bobo-Dioulasso et qui suscite désormais des inquiétudes aussi bien chez les vrais pandores, dont la réputation est souvent souillée par des comportements indignes de leur corps qu’au sein de la population, qui est victime des abus de ces escrocs qui se font passer pour des agents de sécurité et principalement des gendarmes.

 

On ne sait plus qui est qui au Faso. Ils sont tellement nombreux, les usurpateurs de titre, que l’on ne sait plus à quel saint se vouer.  La moindre inattention peut vous être fatale, avec ces escrocs qui ne manquent pas d’astuces, qui  usent de toutes sortes de manèges pour tromper la vigilance des honnêtes citoyens.

 

Il y a à peine quelques mois que la presse locale faisait état de l’arrestation d’un jeune homme qui se faisait passer pour un gendarme ; ce dernier avait choisi un carrefour, sur la route Bobo-Ouaga, pour extorquer des fonds aux usagers.  Une autre affaire du même genre avait aussi défrayé la chronique et concernait un certain Guira, qui  s’était, lui aussi, autoproclamé gendarme pour racketter  les populations dans la ville de Sya.

 

On se rappelle encore  ce chauffeur d’un honorable député, qui s’était fait passer pour un émissaire du colonel Gilbert Diendéré pour escroquer un richissime homme d’affaires lors de la  dernière campagne présidentielle. Encore une fois, c’est un faux gendarme qui vient d’être démasqué par la brigade de recherches de gendarmerie de Bobo-Dioulasso.

 

De son vrai nom Traoré Cheik Omar, il se faisait passer pour le MDL Guel Hervé et, de surcroît, pour le chef de la brigade de recherches de gendarmerie de Bobo. Muni d’un faux pistolet qu’il fourrait dans son pantalon et dont il laissait toujours entrevoir le cross, il avait ainsi réussi à asseoir son influence dans les maquis, où il buvait à satiété sans souvent honorer ses factures. 

 

A la police également, où il s’est souvent rendu pour des légalisations urgentes de documents  de ses amis ou connaissances, moyennant bien sûr une commission, il s’était toujours présenté comme un MDL-chef et bénéficiait, pour cette raison, de beaucoup d’égards dans les commissariats. Plus rien ne semblait pouvoir arrêter ce faux gendarme, qui se croyait désormais tout permis, allant même jusqu’à abuser de jeunes filles dans les maquis.

 

Des comportements indignes qui suscitaient bien des interrogations dans  certains milieux, où l’on commençait  à douter de l’identité réelle de ce soi-disant MDL. Les multiples plaintes enregistrées à son encontre avaient conduit la brigade de recherches à orienter ses actions vers le maquis «Ecran 21» à Colsama, qui était devenu son pied-à-terre. 

 

Arrêté au cours de la semaine dernière, le «MDL Guel Hervé» est actuellement placé en garde à vue dans la brigade dont il prétendait être le chef, en attendant sa présentation au parquet. La population devra encore redoubler de vigilance pour éviter de tomber dans le piège de ses escrocs sans foi ni loi qui continuent de faire chaque jour des victimes dans nos villes et nos campagnes.

 

Jonas Apollinaire Kaboré

L'Observateur Paalga du 5 avril 2007



05/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres