L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Un garçonnet de 750 grs à Gounghin

Les Figas du jour

 

Vu !!!

Sécurité   ne doit pas rimer avec violence !

 

La 20e édition du FESPACO a pris fin samedi dernier.

La cérémonie de clôture a connu la présence du chef de l'Etat, et comme il fallait s'y attendre, des mesures de sécurité ont été prises. Et dans ce cadre, des militaires jalonnaient tout son itinéraire.

 

De retour du stade  du 4-Août, le cortège présidentiel est passé devant la Maison du peuple. Après ce passage, les forces de l'ordre étaient encore sur les lieux quand un jeune vendeur ambulant, d'une dizaine d'années, tenta de traverser la voie. Il ne le fallait pas, car un militaire posté non loin de là se rua sur lui et lui envoya un violent coup de pied aux fesses, sans autres formes de procès.

 

Certains rétorqueront que l'homme de tenue savait que d'autres cortèges devaient arriver et auraient pu faucher le gosse. Mais, n'était-il pas plus indiqué de le sensibiliser au lieu de tomber sur lui sauvagement ?

 

Il y a des comportements à bannir dans un Etat de droit, et ceux qui se croiraient encore sous des régimes d'exception devraient être mis en marge de la société.

Sécurité pour sécurité, elle ne doit pas être synonyme de violence !

 

Entendu

FESPACO 2007

Qui a plombé le prix   de la course ?

 

Du 24 février au 3 mars 2007, la ville de Ouagadougou a vibré au rythme de la 20e édition du FESPACO. Comme tous les grands rendez-vous organisés chez nous, c'est l'occasion pour les plus  futés de faire de bonnes affaires. C'est ainsi, par exemple, que le prix du parking, habituellement fixé  à 50 F CFA, était monté à 200 F CFA.

 

On sait aussi que le Comité d'organisation de la fête a édité un guide du festivalier contenant beaucoup d'informations utiles et pratiques. Mais s'il y a bien des gens qui n'avaient pas le cœur à la fête, ce sont les taximen aux  voitures vertes.

Alors qu'ils s'attendaient à se refaire une santé financière auprès des étrangers, on a comme l'impression que le prix de la course a été plombé.

 

En effet, nombre d'Occidentaux rappelaient aux chauffeurs de taxi qu'à Ouaga, la course fait 200 F CFA. Et ils se souciaient peu du trajet à parcourir !

Plusieurs conducteurs ont confié avoir fait plus de recettes avec des festivaliers venus du Mali et du Sénégal qu'avec ceux de provenance d'Europe.

 

Au fait, qui a plombé le prix de la course ?

On ne saurait le dire, mais les nombreux guides, amis et accompagnateurs doivent y être pour quelque chose, selon les conducteurs de taxis.

 

A la BNSP

 

Il y a eu 73 victimes d'accrochages entre usagers d'engins à deux roues, apprend-on des statistiques de la première compagnie de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers de Ouagadougou, au cours de la semaine du 26 février au 4 mars 2007. 2 de ces victimes sont décédées.

 

47 cyclomotoristes ont été renversés par des automobilistes et il y a eu 1 mort.

39 piétons ont été percutés par des mobylettes.

28 piétons ont perdu l'équilibre  de leur monture et sont tombés tout seuls.

27 personnes, prises de malaises, ont été conduites vers des centres de soins, mais trois d'entre elles ont rendu leur dernier soupir.

Il y a eu 27 évacuations sanitaires.

La Brigade a enregistré 14 alertes motivées et 3 qui se sont avérées fausses. Les hommes ont été sollicités quatorze (14) fois pour circonscrire des incendies dont l'un a causé mort d'homme

 

 

Dans nos maternités

Un garçonnet de 750 grs à Gounghin

 

Au cours de la période du 26 février au 4 mars 2007, la maternité "Gounghin (secteur 8)" a enregistré un total de 30 bébés dont 14 garçonnets. On apprend qu'un de ces derniers est venu au monde avec 750 grammes. On y a déploré 1 mort-né.

L'autre structure du même quartier, située au "secteur 9", a inscrit dans ses registres : 10 fillettes et 7 garçonnets.

Il y a eu 2 avortements.

A "Pogbi", ce sont 8 mouflets et 18 mouflettes qui ont vu le jour,  et leur poids à la naissance varie de 2 kg3 à 3 kg9.

 

Source, L'Observateur Paalga du 6 mars 2007



06/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres