L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Assemblée nationale : Rendez-vous avec Tertius Zongo le 4 octobre

Assemblée nationale

Rendez-vous avec Tertius Zongo le 4 octobre

L'Assemblée nationale vient de débuter sa deuxième session ordinaire de l'année 2007. La cérémonie officielle d'ouverture a eu lieu mercredi 26 septembre dernier au sein de l'hémicycle, en présence du président Roch Marc Christian Kaboré, du Premier ministre Tertius Zongo et de personnalités de marque venues de pays étrangers. La déclaration de politique générale du chef du gouvernement a été annoncée pour le 4 octobre prochain.

La deuxième session ordinaire de l'Assemblée nationale vient d'ouvrir ses portes au sein de l'hémicycle à Ouagadougou. "Cette session dont l'ouverture, le mercredi 26 septembre 2007, coïncide avec la rentrée solennelle des députés de la 4e législature de la 4e République issus du scrutin du 6 mai 2007, bien que budgétaire, ne s'épuisera pas avec l'adoption de la loi de finances", a indiqué le président de l'Assemblée nationale, Roch Marc Christian Kaboré. C'est un ordre du jour bien achalandé qui attend les députés au cours de celle-ci. Déjà à la plénière du 4 octobre prochain, le Premier ministre est attendu par les parlementaires dans le cadre de sa traditionnelle déclaration de politique générale. Au nombre des projets de textes qui seront examinés au cours de cette session, figurent les projets de loi portant, entre autres, sur la loi de finances pour l'exécution du budget de l'Etat, gestion 2008; l'autorisation de ratification de la convention constitutive de l'autorité du bassin de la Volta; la deuxième loi rectificative de la loi de finances pour l'exécution du budget de l'Etat, gestion 2007; la création des tribunaux de grande instance de Djibo, Nouna, Orodara, Diébougou; la protection du patrimoine culturel. Des questions au gouvernement et éventuellement d'autres textes déposés dans les délais légaux viendront compléter ce tableau, a expliqué Roch Marc Christian Kaboré.

"Parce qu'elle est l'héritière des précédentes, la 4e législature se doit de faire plus et mieux, pour renforcer les traditions démocratiques et parlementaires dans notre pays", a remarqué le président Kaboré, avant d'énumérer des orientations qui, de ce fait même, doivent lui être assignées. Il s'agit notamment de la poursuite de l'amélioration de la gouvernance du gouvernement; du renforcement du contrôle parlementaire sur l'action gouvernementale; du rapprochement du Parlement des citoyens; de la contribution à une éducation citoyenne à la base; sans oublier la sécurisation des emplois, par la reconnaissance d'une Fonction publique parlementaire.

Venus apporter leur soutien et celui des Parlements de leurs pays respectifs aux députés burkinabè à cette occasion, Guy Nzouba N'dama, président de l'Assemblée nationale gabonaise, Mathurin Coffi Nago, président de celle du Bénin, Macky Sall, président de celle du Sénégal, et Malik Alhassane Yakubu, 2e vice-président de celle du Ghana, ont tous livré des messages d'amitié à l'occasion.

Par Ladji BAMA

Le Pays du 27 septembre 2007



27/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres