L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Attention à la déviation ! (Echangeur de l’ouest)

Echangeur de l’ouest

Attention à la déviation !


Que de difficultés lorsqu'on doit emprunter les déviations situées au niveau des alentours du chantier de l'échangeur de l'Ouest. Heureusement, l'entrepreneur chargé de la construction de cet échangeur est présentement en train de placer des ouvrages, pour freiner la dégradation desdites voies, mais aussi pour préserver les riverains des inondations.

 

La construction de l'échangeur de Gounghin, vers la sortie ouest de la ville de Ouagadougou, cause des désagréments aux riverains. Au regard de ce qui se passe en cette période hivernale au niveau des déviations, on est tenté de dire que toutes les mesures préventives n'ont pas été prises en compte par l'étude d'impact du projet.

Il est vrai que l'initiative de bitumer les voies servant de déviation est à saluer. Toutefois, les riverains, de même que les usagers ne sont pas pour autant définitivement à l'abri des difficultés. Faute de caniveaux, la boue que traînent les eaux de ruissellement sur le bitume lorsqu'il pleut, devient finalement une menace de maladie respiratoire. Une fois sèche, elle est transformée en une épaisse poussière que soulèvent les usagers, notamment les automobilistes, à leur passage. "Finalement, c'est comme s'il n'y avait même pas de goudron ; la situation est d'ailleurs plus grave, puisqu'avec la fermeture de la voie principale, la circulation est devenue plus dense sur celle-ci et la poussière. C'est ce que nous empêche de respirer". C'est ce que nous a confié un riverain de la déviation située à gauche du site de l'échangeur (en venant du centre-ville). C'était le 25 juillet 2008 quand nous y avons fait un tour.

Les inondations sont aussi fréquentes lorsqu'il pleut. "Nous avons de sérieux problèmes. Chaque fois qu'il pleut, toutes les concessions situées le long du goudron sont inondées. Parfois même, l'eau entre jusqu'à l'intérieur de nos maisons", diront plus loin Jérémie Kafando et Thomas Koama, deux autres riverains. En plus des inondations déplorées par les deux hommes, la pluie a aussi dégradé le bitume âgé seulement de trois mois : de nombreux nids de poules ont envahi la chaussée. Et selon les riverains, les chutes causées par ces trous sont légion ; certaines victimes auraient même frôlé la mort.

Vu la situation, l'entrepreneur chargé de la construction de l'échangeur a été obligé de faire certaines réparations et de compléter des ouvrages sur les déviations. C'est ainsi que des radiers sont présentement en train d'être installés, pour permettre l'évacuation des eaux de ruissellement vers le canal situé non loin, vers le lycée mixte de Gounghin. Au niveau également de ce canal, des travaux sont en cours pour faciliter le passage des eaux.

Peut-être ainsi, la saison hivernale, qui ne fait que débuter, ne sera pas davantage désastreuse pour les habitants de Gounghin.

 

Lassina Fabrice SANOU

Le Pays du 29 juillet 2008



29/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres