L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Badini passe les dossiers brûlants à Koté

Justice

Badini passe les dossiers brûlants à Koté

 

Les principaux responsables du ministère de la Justice et les représentants de ses partenaires ont été les témoins de la passation de service entre  Zakalia Koté et  Boureima Badini, ministre sortant.

La cérémonie s'est déroulée hier 14 juin en fin de matinée dans les locaux dudit ministère.

 

"Au nom du président du Faso, président du Conseil des ministres, je vous déclare installé aux fonctions de ministre de la Justice, garde des Sceaux". C'est par ces mots que M. Amadou Adrien Koné, secrétaire général du gouvernement, a officialisé la prise de fonction de M. Zakalia Koté à la tête du département de la Justice.

Ainsi, revenu dans le giron de la famille judiciaire, M. Koté, magistrat de son état, succède à M. Boureima Badini, nommé à ce poste en 1999.

En passant le témoin à son remplaçant, le ministre sortant a rappelé le contexte pour le moins perturbé dans lequel était intervenue sa nomination. Le forum national sur la Justice venait de proposer des solutions aux maux qui minaient l'appareil judiciaire. Dans le même temps, le peuple burkinabè exprimait sa colère suite à l'assassinat de Norbert Zongo et de ses compagnons.

Après huit années passées à la tête du département, "Je pense en toute modestie que nous avons engrangé des résultats".

Mais si pour Boureima Badini beaucoup de choses ont été faites, beaucoup reste encore à faire. "J'en donnerai l'exacte idée à mon ami Koté tout à l'heure", a-t-il ajouté avant de recommander à ses collaborateurs d'apporter plus d'aide à son successeur.

Dernier à prendre la parole, Zakalia Koté a tenu à remercier le président du Faso et le Premier ministre pour la confiance placée en sa personne.

"Mon ami Badini, c'est avec beaucoup d'émotion que je viens poursuivre le travail que tu as accompli", a déclaré le nouveau ministre de la Justice, soulignant que le temps passé par son prédécesseur à la tête du ministère aura marqué l'institution judiciaire d'une pierre blanche. C'est pourquoi Zakalia Koté s'est engagé à marcher sur les traces de son devancier pour poursuivre la tâche entamée depuis presque huit ans. Pour ce faire, le nouveau garde des Sceaux a souhaité bénéficier de l'indulgence des uns et des autres durant les premiers moments de son engagement. Il a par ailleurs dit vouloir compter sur la même efficace collaboration de tous "afin qu'à l'heure du bilan on ne puisse pas dire que nous avons failli".

 

H. Marie Ouédraogo

L’Observateur Paalga du 15 juin 2007



15/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres