L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Barro Djanguinaba admis de toute urgence au CHR de Banfora

Barro Djanguinaba admis de toute urgence au CHR de Banfora

 

Au cours de la visite qu’a effectuée le Premier ministre Tertius Zongo dans la cité du paysan noir, Barro Djanguinaba, le richissime homme d’affaires de la cité de Sya a été admis de toute urgence au centre hospitalier régional de Banfora. Cette admission a fait suite à un malaise que Djanguinaba a eu alors que le Premier ministre et la forte délégation qui l’accompagnait étaient en entretien sous les hangars qui servent de parking aux GMB qui font peau neuve dans l’optique d’un démarrage en décembre prochain. Ladji Barro a perdu connaissance et c’est l’action conjuguée des sapeurs-pompiers de Banfora et des agents de l’ambulance du cortège officiel, qui a permis l’évacuation illico presto de Djanguinaba Barro au CHR. Dans ces lieux, il a bénéficié de soins de première ligne. Lorsque le lieutenant Kéita, commandant de la brigade des sapeurs-pompiers de Banfora dont la sirène a facilité le passage de l’ambulance, a rejoint le cortège, il nous a confié que El Hadji Barro était hors de danger et même sur pied. A Banfora, ce malaise du patron de la SOBA a été interprété de plusieurs manières.

 

Problème autour d'un don d'engrais

 

Dans le cadre de sa coopération avec le Burkina, le Japon offre habituellement de l'engrais aux agriculteurs burkinabè par le biais du ministère en charge de l'Agriculture. Cette fois-ci, une partie de ce don est malheureusement bloquée au port de Tèma au Ghana parce que l'OTRAF, un syndicat des transporteurs du Burkina, prétexte qu'aucun transitaire burkinabè n'a été associé à l'opération portuaire. Tout en reconnaissant le sens de patriotisme de ces syndicalistes, les Japonais qui font ce don jusqu'à livraison au Burkina n'ont-ils la liberté de travailler avec le transitaire de leur choix, pourvu que celui-ci leur donne satisfaction ? Mis au fait de la situation, le ministre d'Etat Salif Diallo ministre de l'Agriculture, de l'Hydraulique et des Ressources halieutiques a donné des instructions fermes afin que ce produit hautement périssable soit acheminé dans cette semaine même sur le Burkina.

 

Compagnies de transport : cars ou taxis-brousse ?

 

Il ne fait pas toujours bon d'emprunter certaines compagnies de transport, surtout quand on se rend à un rendez-vous. L'exemple le plus récent est celui d'une compagnie bien connue desservant le tronçon Ouaga-Kaya. Alors que des passagers devaient se rendre à une cérémonie dans le Sanmatenga devant se dérouler à 9h, ils y sont arrivés en retard. Et pour cause, la compagnie non seulement ne respecte pas les horaires de départs, mais encore elle improvise des arrêts. Ces cars sont-ils devenus des taxis-brousse ? Outre l'aspect évoqué plus haut, les autogares en hivernage sont remplies de flaques d'eau, à telle enseigne qu'à certains endroits on se demande s'il ne faut pas des barques pour y accéder. A quoi sert donc l'argent amassé par ces compagnies si les clients ne sont pas mis à l'aise ?

 

Inondations à Pô : les ressortissants sollicités

 

Comme dans plusieurs zones du Burkina, Pô, dans la province du Nahouri, a été fortement touché par les inondations. Face aux énormes dégâts causés, l'Association "Aide aux personnes et orphelins nécessiteux" (APON) a initié une collecte de dons depuis le 8 septembre dernier pour aider les sinistrés de Pô. Cette collecte se poursuit, et c'est ainsi que APON, dirigée par P.K. Victor, en appelle à la générosité des ressortissants du Nahouri pour aider à soulager les souffrances des populations de Pô.

 

Région du Centre-Est : 100 enfants à l'école de la tradition

 

Une centaine d'enfants de la région du Centre-Est ont bénéficié, les 14 et 15 septembre derniers, d'une formation sur le thème "Coutumes traditionnelles, droits de l'enfant et culture de la paix". Initiée par le Larlé Naaba Tigré, député, ministre du Moogho Naaba et président de l'association BELWET (Belem wend tiga), cette session a été patronnée par Naaba Saaga de Tenkodogo.

 

Agent des joueurs : le test pour le 27 septembre

 

Selon un communiqué de la Fédération burkinabè de football (FBF) le dernier délai du dépôt des candidatures du test d'agent des joueurs, précédemment fixé au 10 septembre 2007 est reporté au 17 septembre 2007 à 17h 30 mn au Centre technique national. Le test est prévu pour le 27 septembre 2007 à 10h 00 au Centre technique national, sis à Ouaga 2000.

 

Bobolaises et Ouagalaises sur le terrain des uniformes

 

A Ouagadougou, les femmes ont pris l'habitude de baptêmes, de mariages, de funérailles et autres festivités. Et elles n'hésitent pas à s'endetter pour acquérir les vêtements uniformes, ce qui crée beaucoup de dépenses, compte tenu de la régularité des événements où les femmes se croient obligées, par mimétisme, de s'habiller en uniforme pour ne pas paraître ridicules. A Bobo Dioulasso, c'est quasiment le contraire. Pour les cérémonies festives, beaucoup de Bobolaises préfèrent s'habiller avec des tenues de leurs choix et de qualité et non en uniforme pour prouver leur prestige et aisance sociale et se faire distinguer. Mais, toujours en termes économiques, cela n'est pas sans conséquences sur les budgets familiaux de ces femmes qui, à force de vouloir se faire distinguer, se mettent parfois dans des situations de trésorerie difficile.

 

Les exploits physiques d'un septuagénaire

 

Un septuagénaire a fait l'objet d'admiration publique le 11 septembre 2007 à Ouagadougou dans l'enceinte de la paierie des pensions de la CNSS. Face à la forte affluence des retraités et des salariés venus percevoir la pension et les allocations familiales, la fatigue se faisait sentir dans les longues files d'attente devant les guichets CNSS qui éprouvaient des problèmes de connexion informatique répétitifs. Pendant que des jeunes de 30 à 40 ans se tortillaient et se plaignaient de fatigue pour se tenir debout des heures durant, le septuagénaire a défié certains jeunes de l'observer car avec ses 70 ans, il tient debout sans gémir. Visiblement, ce septuagénaire très robuste qui avait l'air plus jeune que son âge pouvait porter dans ses bras deux jeunes de 30 ans.

 

 

«Confidences du week-end» in Le Pays du 17 septembre 2007



17/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres