L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

BEPC & BAC 2007 : Les intendants-payeurs sont très mécontents

BEPC & BAC 2007

Les intendants-payeurs sont très mécontents

 

A quelques jours des examens scolaires, les intandants-payeurs donnent de la voix. Ils en veulent surtout à l'Office central des examens et concours du secondaire (OCECOS) qui les ignore royalement dans l'allocation des indemnités. Ci-après, leur argumentaire.

 

L'organisation des examens et concours scolaires du MESSRS mobilise plusieurs acteurs dont les présidents de jury, les vice-présidents, les secrétaires, les correcteurs et les intendants-payeurs. Tout ce personnel bénéficie d'indemnités diversement servies selon leur qualité et la durée de la session.

Une insuffisance grave relevée dans le service de ces indemnités est que les intendants et économes-payeurs de jury sont lésés et même ignorés, littéralement ! comment cela se vit-il ?

En effet les intendants et économes-payeurs de jury sont des acteurs avant le début de la session (préparation des salles de classe et accueil des membres du jury), pendant la session (paiement des différentes indemnités et aide fournie au jury) et à la fin de la session (désorganisation matérielle et financière ; justification des paiements). Malgré cette permanence obligatoire, les intendants et économes dits payeurs de jury ne sont pas pris comme membres de jury, et pire, ils perçoivent un forfait de 20 000  F d'indemnité de payeur pour les grosses sommes qu'ils manipulent durant la session. Les risques sont énormes pour la négligence et la légèreté dont les intendants et économes-payeurs sont l'objet depuis.

L'Office central des examens et concours du secondaire (OCECOS), organe pilotant l'organisation financière des examens et concours, a été longtemps et maintes fois interpellé par rapport à cette incohérence juridique, mais aucune attention n'a jusque-là été accordée à cette épineuse question des intendants et économes-payeurs de jury, même si ledit OCECOS a reconnu la justesse des préoccupations ci-dessus soulevées.

Le hiatus s'accentue encore lorsqu'un intendant doit payer plus d'un jury. Il perçoit 20 000 F d'indemnité  forfaitaire pour le jury principal et 5000 F par jury supplémentaire payé. Comment peut-on comprendre et accepter que pour des missions de même importance les avantages baissent pendant que les risques croissent ?

Aussi, à l'aube des examens scolaires de 2007, nous, intendants et économes-payeurs de jury, interpellons la communauté éducative et encore l'OCECOS sur les frustrations dont nous sommes victimes. De fait, nous demandons à être pris comme membres de jury dans la commission finance chargée des paiements au regard de la sollicitation et des suggestions qu'on exige de nous pendant les sessions, et que cela soit effectif pour la présente session 2007.

 

Pour les intendants et économes réunis à  Ouahigouya, le 16 mai 2007, leurs représentants :

 

Madame Ouattara Fatouma

Bayi Désiré

L’Observateur Paalga du 6 juin 2007



06/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres