L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Bobo-Dioulasso : Un bébé jeté dans le feu

Bobo-dioulasso

Un bébé jeté dans le feu

 

"L’homme est un loup pour l’homme". Cette citation bien connue de Thomas Hobbes trouve, aujourd’hui, toute sa justification, vu certaines pratiques indignes du genre humain et qui, il y a quelques années encore, ne relevaient que de l’imagination.

 

Les temps ont maintenant changé, et les comportements  avec, au point que l’on assiste, de nos jours, à de terribles situations qui suscitent l’indignation, voire même la révolte. Des bébés retrouvés morts, abandonnés par leur mère dans des puits, des W.-C., des caniveaux ou encore dans des décharges publiques à ciel ouvert, on en voit presque tous les jours.

 

Mais jusque-là, aucune mesure particulière de la part des autorités contre cette forme de criminalité, devenue très fréquente dans nos cités et qui, d’ailleurs, tend à se banaliser. Si fait que, de nos jours, on a l’impression que l’on a le droit d’ôter impunément la vie à  ces pauvres petits innocents. Combien sont-ils, aujourd’hui, ces bébés,  à passer de vie à trépas et, souvent, de manière atroce quelques heures seulement après leur naissance ?

 

Des centaines et des centaines, et la liste, malheureusement, ne fait que s’allonger au fil des années. Ce qu'il nous a été donné de constater hier en début de matinée au secteur 08 (Sikasso cira) de Bobo-Dioulasso était tout simplement inimaginable : un bébé retrouvé mort au milieu d’un tas d’ordures qui venait d’être consumé par les flammes,  le bébé avec. Qui l’eût cru ?

 

Mais c’est de cette façon que sa "mère" a délibérément choisi  de se débarrasser du fruit de ses entrailles. Une scène des plus horribles et devant laquelle des femmes n’ont pu retenir leurs larmes. (La photo que nous avons, qui montre le bébé au milieu du foyer, est carrément inexploitable, car elle est insuportable.

 

Hier, au moment où nous quittions les lieux, on n'avait encore aucune information sur l’identité de l’auteur de ce crime abominable. Une enquête est actuellement en cours, et la police invite la population à une franche collaboration afin de retrouver le ou les coupables dans les plus brefs délais.

 

J.A.K.

Fait divers extrait de L’Observateur Paalga du 16 février 2007

 



15/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres