L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Cancer du col de l’utérus : 7 cas de suspicion dépistés à Dédougou

Cancer du col de l’utérus

7 cas de suspicion dépistés à Dédougou

 

7 cas de suspicion de cancer du col de l’utérus ont été dépistés les 8, 9 et 10 mai derniers par les gynécologues du Centre hospitalier régional (CHR) de Dédougou. C’était au cours d’une formation d’une douzaine de sages-femmes et maïeuticiens du CHR et des districts sanitaires de la région. Si le diagnostic se confirmait à l’issue des analyses du laboratoire, ces patients pourraient subir des interventions chirurgicales. Les 7 cas de suspicion ont été dépistés parmi 90 femmes dont l’âge varie entre 30 et 40 ans, qui ont bénéficié d’une consultation gratuite. Parmi les patientes dépistées, certaines ont montré leur soulagement, et d’autres, paniquées et stressées, ont été remontées moralement. Selon le docteur Hermann Ouattara, l’un des facilitateurs, le cancer du col de l’utérus est inscrit comme un motif de consultation assez fréquent dans les services de maternité. Malheureusement, ces cancers sont découverts à un stade tardif, au moment où ils sont au-dessus de toute ressource thérapeutique. Pourtant, et toujours selon le docteur Ouattara, le cancer du col est un des cancers pour lequel les méthodes de dépistage ont évolué. Ces méthodes sont simples, accessibles, et permettent un diagnostic précoce et une prise en charge adéquate, garantissant une guérison quasi certaine. Aussi cette formation a-t-elle permis aux participants de maîtriser le processus conduisant à la naissance du cancer, de reconnaître et d’orienter une lésion cancéreuse, et d’assurer la prise en charge des femmes présentant des lésions suspectes. Le souci majeur du CHR, selon son directeur général Jean Charlemagne Yoda, est d’améliorer la survie des femmes victimes du cancer du col de l’utérus par un diagnostic précoce de cette pathologie. Et dans les jours à venir, d’autres séances de dépistage devraient être organisées au CHR en collaboration avec les autres formations sanitaires de la région. Cette opportunité devrait être mise à profit par les femmes pour trouver des solutions à leur problème gynécologique. Le coût d’une intervention chirurgicale au CHR de Dédougou est de l’ordre de 60 000 francs CFA.

Serge COULIBALY

Le Pays du 4 juin 2007



04/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres