L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Cher neveu

                                          L'ONCLE AU NEVEU

 

                              Cher neveu,

 

C'est dur et même très dur actuellement. Je sais que chez vous aussi, c'est la même chose car chaque fois que ton cousin Patarbtaalé (le fils du pauvre en mooré) dont le père est décédé il y a quelques semaines suite à une chute de sa belle moto qu'il a fait venir de Ouaga, m'écrit, il évoque la vie chère. Pendant que nous étions en réunion à Bobo Dioulasso pour fixer la date de ses funérailles, Barka, le tenancier de la grande boutique de notre secteur, surgit en sueur, flanqué de sa femme en pleurs. C'était le mercredi 20 février dernier. Toute sa boutique a été dévalisée par des manifestants en furie. Les feux tricolores et des bâtiments de l'administration aux alentours ont été saccagés. Des stations services et des monuments dont celui dédié à la femme, à Banfora, n'ont pas échappé à la furia des vandales. Pendant que Patarbtaalé racontait ses malheurs, le cellulaire de Bouba s'est mis à fredonner "ici au Faso la vie est dure", la chanson que ton cousin a choisie comme sonnerie. Les nouvelles n'étaient pas bonnes car le démon qui a mis Bobo et Banfora en flammes, s'était aussi emparé de Ouahigouya. Le bilan, bien que n'ayant pas à son actif des pertes en vies humaines, a été assez lourd sur le plan matériel. Des arrestations de casseurs ont été opérées. Depuis hier, le gouvernement a également entrepris de rencontrer divers leaders d'opinion, des organisations syndicales et autres associations nationales pour des explications sur les mesures de l'exécutif pour contrer la vie chère. Il y a une opération ville morte qui est annoncée pour ce jeudi et sans doute que je t'en parlerai plus tard. Je ne sais pas quelle sera son ampleur. Au Burkina, on n'a pas marché que pour la vie chère, parce que ton camarade de classe qui travaille aujourd'hui avec la Coalition des organisations de la société civile pour la protection du patrimoine génétique (COPAGEN) du Burkina, a initié plusieurs activités dont des marches très pacifiques contre la culture des plantes transgéniques, les fameux OGM au pays des hommes intègres.

C'est dans cette ambiance quelque peu surchauffée que Dominique Strauss Kahn, le nouveau directeur général du FMI est arrivé au Burkina. Ton cousin Karensamba (l'enseignant) qui nous donne souvent les informations, a noté que DSK qui est venu rencontrer les dirigeants de l'UEMOA, mesurera sans aucun doute l'ampleur de la vie chère. Seulement, son institution est loin d'être philanthrope et on se demande si le FMI peut faire quelque chose pour desserrer l'étau autour du consommateur burkinabè.

Ce que tu craignais est arrivé. Le conseil des ministres du mercredi 20 février dernier vient de prononcer la dissolution de 4 conseils municipaux, en l'occurrence Gounghin dans le Kourittenga, Bané dans le Boulgou, Yondé, dans le Koulpélogo et Nasséré dans le Bam. Les conseils desdites communes rurales avaient des problèmes de fonctionnement. Elles devront connaître de nouvelles élections dans les 90 jours qui suivent leur dissolution. Des analystes disent qu'on n'est pas au bout des dissolutions, car partout où le CDP, parti au pouvoir n'est pas aux affaires, cela risque d'arriver. Certains se croient encore à l'époque du "Tuk-guilli" (prendre tout). J'ai appris que là-bas, Tante Habi et les autres préparent activement le 8-Mars et que le pagne à l'honneur ce jour-là a même été baptisé "la guerre est finie". Ici, je t'avais dit que certains commerçants vendaient les 3 pagnes entre 6 000 et 7 000 F CFA. Pour contrer cette spéculation qui ne dit pas son nom, ta tante Céline Yoda, la ministre de la Promotion de la Femme, offre ces pagnes aux 750 femmes rurales qui doivent participer à la parade du 8-Mars à Tenkodogo. Mieux, elle rend son pagne disponible à la Maison de la femme, au prix raisonnable de 4 500 F CFA.

Comme tu le vois, l'actualité est tellement fournie que j'ai oublié de te parler de la fermeture jusqu'à nouvel ordre de la mine d'or de Kyon dans le Sanguié. Ton cousin Bazomboué a trouvé cela salutaire compte tenu des accidents qui se produisent dans cette mine exploitée par des orpailleurs.

 

Ton oncle

Le Pays du 27 février 2008



26/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres