L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Pornographie en milieu scolaire : Une injure à la culture africaine

Pornographie en milieu scolaire

Une injure à la culture africaine

Les images pornographiques impliquant des élèves d'établissements de Ouagadougou sont au coeur de l'écrit ci-dessous. Pour son auteur, cette pornographie est la traduction du passage du caractère tabou du sexe dans la tradition à celui du libertinage sexuel dans la modernité.


Nos anciens avaient de la sagesse à revendre. Comme le répète le fondateur du PAREN, la liberté dans la société traditionnelle ne consistait pas à pouvoir faire ce que l'on veut, mais à vouloir faire ce que l'on peut, en ce sens que la société surveillait l'exercice de la liberté individuelle pour qu'il ne nuise pas à l'individu ni au groupe.

Contrairement donc à l'Occident où la liberté consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui, la société traditionnelle, fondée sur la solidarité, contrôlait et sanctionnait l'exercice de la liberté individuelle pour ne pas permettre à un seul crapaud de salir l'eau du puits. La liberté étant un moyen et non une fin en soi, elle n'est tolérée chez nous que si elle sert la dignité, la grandeur et la vocation infra divine et supra animale de l'homme. Aussi, quand la société occidentale dit à l'individu: « Tu es ton seul maître ; je n'ai pas le droit de sanctionner tes mauvais comportements », la société traditionnelle dit : « Au-dessus de toi, il y a Dieu et les ancêtres; à côté de toi, il y a moi ; j'ai le droit et même le devoir de sanctionner tes mauvais comportements ». Dans le premier cas, l'individu se jette sur tous ses penchants mauvais avec l'assouvissement d'un fauve libéré, sans remords ni souci de repentance. Dans le second cas, quand l'individu fait le mal, il en prend conscience et se repent. Deux visions opposées de la vie en communauté humaine. Deux systèmes de valeurs irréductibles. Avec la globalisation, voilà le ciel qui tombe sur nos têtes : le sexe, chez nous, était un tabou; le sexe en Occident est un produit de consommation courante, une marchandise à nulle autre pareille ! Du coup, nos enfants, à l'image de l'Occident où l'individu-roi fait tout ce qui lui plaît, sauf à ne pas nuire à autrui ( et cela veut dire quoi? ) voient dans le sexe une source inépuisable de plaisir quand la tradition lui assignait un rôle uniquement de reproduction, à telle enseigne que l'homme, c'est celui qui sait maîtriser sa bouche et son sexe ! Fauves libérés avec la conception occidentale des droits de l'homme, de l'homme qui se fait Dieu, nos enfants bouffent du sexe en toute inconscience !

Ce qui s'est passé dans les établissements scolaires de la place et qui a été balancé sur internet est une injure à la culture africaine. Le Burkina Faso est réellement à la croisée des chemins en ce début de troisième millénaire. Mais à qui la faute ? D'abord à l'Etat, incapable de définir les finalités de l'éducation et les valeurs que l'école doit véhiculer. Ensuite, à la fine crème de ce pays qui, non seulement vit du peuple sans croire à ce peuple, gaspille et détourne ses maigres ressources en toute impunité, mais aussi laisse sa progéniture voler ce qu'ils volent pour assouvir, dans les boîtes de nuit, leur soif de plaisir et de puissance. Enfin, aux médias, singulièrement à la télévision et à la radio. A ce niveau, je demande à ceux qui peuvent capter plusieurs chaînes de télévision de constater une chose : dès qu'on tombe sur une chaîne africaine, c'est de la musique et de la danse suggestive ! A la radio, singulièrement les radios privées, certaines émissions n'enchantent que le cœur, l'amour ! Il faut réagir : les parents de plus en plus irresponsables, les chefs religieux de plus en plus passifs, le pouvoir de plus en plus démissionnaire, doivent, chacun en ce qui le concerne, jouer son rôle, ou notre pays, non pas sera à la croiseé des chemins, mais ne sera pas.

Mathieu Gamsonré

Le Pays du 6 février 2008



06/02/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres