L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Chrysogone succède à Halidou à la tête du MBDHP

MBDHP

Chrysogone succède à Halidou

 

Chrysogone Zougmoré est désormais le président du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP). Il succède à Me Halidou Ouédraogo, qui en devient, quant à lui, le président d’honneur. C’est la substance du 4e congrès ordinaire du MBDHP, qui s’est tenu du 18 au 20 octobre 2007 à Ouagadougou.

 

Ce 4e congrès ordinaire a consacré le départ de la tête du MBDHP de Me Halidou Ouédraogo, ce monument de la lutte pour les droits de l’homme dans notre pays. C’est vrai que l’intéressé avait déjà annoncé à l’avance qu’après 18 ans passés en première ligne  il ne serait pas candidat à sa propre succession. L’une des raisons principales à cela étant que cet activiste hors pair des droits humains n’est plus au mieux de sa forme physique pour cause de maladie. D’ailleurs, pour expliquer son retrait de la présidence du mouvement, il avait déclaré aux journalistes le 11 octobre dernier, lors d’une conférence de presse, que : “Pour défendre les droits de l’homme, il faut être solide. J’avoue que je ne suis plus solide. Je suis très diminué physiquement même si ma tête est intacte”.

A Ouagadougou, les 182 congressistes ont travaillé durant trois jours sur le thème suivant : “Après 18 ans de présence active sur le terrain, face au déficit encore constaté et aux défis persistants et actuels en matière de droits humains et de démocratie, recomposons nos forces, capitalisons nos acquis et stimulons nos compétences, pour un investissement plus efficace, efficient et pérenne du MBDHP dans la protection des droits humains”. Ils ont approuvé les différents rapports et donné quitus au comité exécutif national de sa gestion. Les congressistes ont aussi amendé certaines dispositions des statuts et du règlement intérieur du MBDHP. Passant au renouvellement du comité exécutif national, ils ont élu un bureau de 11 membres (voir encadré) avec Chrysogone Zougmoré comme président.

La cérémonie de clôture du congrès a été présidée par la ministre de la Promotion des Droits humains, Salamata Sawadogo. A l’occasion,  les différentes structures engagées dans la défense des droits de l’homme invitées au congrès par le MBDHP ont délivré des messages aux congressistes.

Dans son allocution, la ministre Sawadogo a soutenu que “l’Etat est le premier garant des droits humains sur son territoire. Mais chacun de nous est un acteur important pour la réalisation de ces droits”. Pour elle, la lutte pour les droits de l’homme doit intégrer non seulement les droits civils et politiques mais aussi les droits économiques, sociaux et culturels.

Halidou Ouédraogo, le désormais président d’honneur du mouvement, s’est estimé heureux et comblé par le bon déroulement du congrès. Il a invité les uns et les autres à soutenir le nouveau bureau, dont il est “sûr qu’il saura relever les défis et porter plus haut le MBDHP”. Il a appelé les militants à se battre pour élargir les espaces de liberté et  construire la véritable démocratie, le véritable développement économique et social. A la fin de sa brève allocution, Halidou a eu droit à un standing ovation de près d’une minute.

“Je suis un homme ému, chargé mais comblé”. C’est ainsi que le nouveau président du MBDHP a débuté son discours improvisé car “je n’étais pas sûr d’être élu, c’est pour cela que je n’ai pas préparé une allocution”. Pour lui, “on ne remplace pas quelqu’un de la trempe d'Halidou, on lui succède tout simplement. Je suis un homme chargé mais je n’ai pas peur car j’ai des hommes derrière moi. Nous allons parler, nous allons dire la vérité sur les droits humains. Je prends l’engagement de ne pas décevoir. Ce congrès a fait un diagnostic interne et va redynamiser le mouvement. Je demande aux partenaires de continuer à nous soutenir. Le MBDHP n’est pas contre le pouvoir, le MBDHP est un contre-pouvoir. Merci pour la confiance placée en nous. Aidez-nous, soutenez-nous”.

 

San Evariste Barro

L’Observateur Paalga du 22 octobre 2007

 

 

Encadré

 

La composition du nouveau bureau exécutif national du MBDHP

 

Président : Chrysogone Zougmoré

Secrétaire général : Ali Sanou

Secrétaire général adjoint : Lafama Thiombiano

Trésorier général : Tibouaya Ouédraogo

Trésorier général adjoint : Maria Bazié

Secrétaire aux relations extérieures : Kassoum Kambou

Secrétaire adjoint aux relations extérieures : Karfa Gnanou

Secrétaire à l’information et à la communication : Charles Zongo

Secrétaire adjoint à l’information et à la communication : Nebila Bationo

Secrétaire à l’organisation : Henri Compaoré

Secrétaire adjoint à l’organisation : Koudabouré Maré   

 

 

 



22/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres