L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Cinq blessés, des véhicules endommagés à Bêcka

Incidents entre militants CDP et CFD/B à Bêcka

Cinq blessés, des véhicules endommagés

Des incidents ayant opposé le dimanche 22 avril 2007 à Bêcka (village situé à environ 10 km de Zabré) les militants de la CFD/B à ceux du CDP ont fait cinq blessés et occasionné des dommages sur quatre véhicules

Ce dimanche 22 avril à Bêcka, village situé à 10 km environ de Zabré, la CFD/B a tenu un meeting qui a été finalement emmaillé d’incidents.

Le bilan final est de cinq blessés (dont un grave avec fracture) et quatre véhicules endommagés du côté de la CFD/B. Du côté du CDP, l’on a enregistré un blessé.

Tous les blessés ont été évacués au Centre médical de Zabré par le candidat tête de liste de la CFD/B, Palguim Sambaré. Parlant du déroulement des faits, un militant de la CFD/B raconte : “Nous sommes arrivés à Bêcka où nous avons tout d’abord décidé d’aller rendre une visite de courtoisie au chef du village, avant d’aller sur le lieu du meeting. Pendant que le meeting se déroulait, un véhicule 4x4 avec des affiches CDP et transportant des jeunes venus de Zabré est allé chez le chef. Par la suite, ils sont revenus vers nous et ont commencé à lapider nos militants et saccageant nos véhicules”, a expliqué M. Brahima Kéré de la CFD/B, accusant le chef du village d’être à l’origine de cet incident. “Il dit être farouchement contre Palguin Sambaré”, a dit M. Kéré. Une plainte aurait été déposée contre le chef du village de Bêcka par la CFD/B. La version des faits du CDP racontée par M. Lassané Félix Gouba, candidat CDP à Zabré est toute autre. “Je n’étais pas sur les lieux de l’incident. Mais selon le chef du village de Bêcka qui est l’un de nos militants, une délégation de la CFD/B est venue le voir pour dire qu’au lieu de leur meeting, il y a des enfants qui les dérangent avec des spécimens CDP. En réponse à la délégation, il a dit d’aller tenir le meeting au lieu habituel. C’est là qu’un membre de la délégation lui aurait dit qu’ils ne sont pas venus négocier de la place en lui tenant des propos injurieux. Telle est l’origine de la bagarre”, a soutenu pour sa part, M. Gouba. Dans les deux camps, on regrette cet incident et un appel au calme et à l’apaisement a été lancé de part et d’autre.

Tasséré KOANDA

AIB/Tenkodogo

Sidwaya du 26 avril 2007



25/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres