L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Colloque du CDP : Le PDP/PS aurait préféré un forum national

Colloque du CDP

Le PDP/PS aurait préféré un forum national

 

Le Parti pour la démocratie et le progrès/Parti socialiste (PDP/PS) décline l'invitation du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de participer au colloque international sur la démocratie et le développement en Afrique, organisé en marge des manifestations commémoratives des XX ans de pouvoir de Blaise Compaoré.

Le thème a, certes, changé, mais le PDP/PS, qui estime que le climat ne s'y prête pas, adhère plutôt à l'idée d'un forum national de vérité.

Lettre d'Ali Lankoandé à Roch Marc Christian Kaboré.

 

Monsieur le Président,

 

J'accuse réception de votre lettre ci-dessus référencée nous invitant à participer au colloque international sur le thème "Démocratie et développement en Afrique" et vous en remercie très sincèrement.

La démocratisation et le développement de notre continent sont incontestablement des sujets de réflexion et d'action qui ne peuvent laisser indifférent aucun acteur politique africain. A ce titre, le Parti pour la démocratie et le progrès/Parti socialiste (PDP/PS) aurait été très heureux et honoré d'apporter sa modeste contribution aux travaux du colloque. En effet, la Démocratie et le Développement endogène constituent, avec la formation, les objectifs stratégiques de la plate forme programmatique de notre parti. Des échanges multiformes sur ces questions auraient été mutuellement profitables aux participants. Mais le colloque qui se tiendra les 14, 15 et 16 octobre 2007 s'inscrit dans le cadre des manifestations marquant le 20e anniversaire de l'accession au pouvoir du Président Blaise Compaoré, alors que, pendant ce temps, d'autres Burkinabé commémoreront, le 15 octobre 2007, les 20 ans des tristes évènements sanglants au cours desquels le Président Thomas Sankara et douze de ses compagnons ont été assassinés. C'est vous dire que, dans le contexte national actuel où deux commémorations du même évènement (le 15 octobre 1987) sont en cours, se pose ou se repose la problématique de la réconciliation des Burkinabé. La lourde atmosphère qui règne aujourd'hui dans notre pays à la veille de cette commémoration montre amplement les limites des résultats de la Journée nationale du pardon (JNP), qui a tourné résolument le dos à la trilogie : Vérité, Justice, Réconciliation, proposée par le rapport du collège de Sages.

Or, les problèmes structurels et pendants auxquels les Burkinabé étaient confrontés à l'époque de la publication de ce rapport sont encore bien présents. Demeure également la perte de confiance des gouvernés aux gouvernants et aux institutions du pays et ce, malgré les apparences électorales de ces dernières années. Il faut donc instamment éviter de jeter de l'essence sur un feu qui couve sous un tas de cendres par une commémoration ambivalente dont l'interprétation du sens divise les Burkinabé.

C'est pourquoi le PDP/PS, dont l'option politique est le socialisme démocratique avec des valeurs fondatrices de paix, de liberté, de justice et de solidarité, estime que dans le contexte actuel, les conditions d'expression de ces valeurs ne sont pas réunies pour sa participation à ce colloque.

Monsieur le Président, pour la recherche d'une paix sociale durable au Burkina Faso, gage d'une véritable démocratie et d'un développement effectifs, la préférence de notre parti, le PDP/PS, ira plus volontiers à un forum national de Vérité où seraient examinés tous les problèmes qui divisent les Burkinabé afin d'y trouver des solutions devant permettre une véritable réconciliation nationale.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma parfaite considération.

 

Liberté - Justice - Progrès

 

Pour le secrétariat exécutif national,

Le président

Ali Lankoandé

L’Observateur Paalga du 4 octobre 2007



03/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres