L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Confidentiel

Confidentiel

 

A quel stade en est-on au Faso avec le téléphone fixe ? 8 téléphones pour 100 habitants.

Pour la septième fois, le Premier ministre burkinabè, Paramanga Ernest Yonli a dressé, jeudi 29 mars 2007, la situation de la Nation devant le Parlement. A la grande surprise générale, il a déclaré entre autre : "J'annonce une augmentation générale de salaire au taux unique de 5 % pour toutes les catégories salariales pour compter du 1er avril 2007". Dans quel contexte cette annonce a été faite ? La promesse de Blaise Compaoré, de payer les arriérés des avancements en 2006 n'est pas encore tenue. Lors de l'élaboration du budget de l'Etat en décembre 2006, il n'en a pas été question. Wait and see.

En 2001, l'endettement du Ghana s'élevait à 6,6 milliards de dollars ; au moment où ce pays organisait le 50e anniversaire de son indépendance, il ne doit pratiquement rien à qui que ce soit. Voilà, quand on est un bon élève des institutions financières, c'est Res non verba (c'est pas la bouche, mais des actes et preuve à l'appui).

 Le commandant Pooda de nouveau condamné. Cette fois ci, il a été reconnu complice de disparition d'une somme de 129 millions de FCFA reproché au lieutenant Yaméogo Tégawendé, ex- trésorier de l'armée. Les deux ont été condamnés à la même peine soit 5 ans fermes et 5 millions d'amende. Un 3e inculpé, M. Souli Moustapha, entrepreneur, coupable de recel de 36 millions a été condamné 2 ans fermes et 5 millions d'amende.

 Les dictateurs des pays du Sud ont détourné et placé à l'étranger au cours des dernières décennies, avec la complicité des grands pays occidentaux, des fortunes estimées entre 100 à 180 milliards de dollars, accuse le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD). Pour l'Afrique, les estimations des sommes détournées par Omar Bongo représenteraient des "centaines de millions de dollars" (le rapport cite un rapport du Sénat américain datant de 2000). Pour le Nigeria, l'ancien général Sani Abacha (1993-1998) aurait placé en Occident, selon Transparency International et l'agence des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC) de 2 à 6 milliards de dollars.

 Echangeur de Ouaga 2000. Peut être le début de la fin. Le Conseil des Ministres du mercredi 21 mars 2007 a retenu comme adjudicataire, l'Entreprise OUMAROU KANAZOE pour un montant de 1 576 549 870 F CFA toutes taxes comprises avec un délai d'exécution de quatre (04) mois. Le marché consiste en des bretelles et des voies d'accès à travers le revêtement de ces bretelles et voies d'accès et la mise en place de la signalisation routière.

Rappel. C'était le 20 mars 2003 à 2h35 GMT que les USA ont commencé les frappes aériennes à Bagdad sans attendre de convaincre la Communauté internationale du bien fondé de leur croisade. Parallèlement, une offensive terrestre a eu lieu dans la soirée à partir du Koweït. Bagdad est tombé le 9 avril. Mais il faudra attendre décembre pour mettre la main sur Saddam Hussein qui sera pendu le 30 décembre 2006. La guerre a fait 3500 morts du côté des coalisés 650 000 Irakien.

Entendu d'un commerçant de riz burkinabé : « Sur le marché, on peut avoir le riz de 25kg venu de l'extérieur à 6 000F et peut être un peu plus. Mais chez nous le riz national nous vendons le sac de 25kg à 7 000F, voire 7 500F... Ce que les gens ne savent pas c'est que un riz venu de l'extérieur s'il a moins de 5 ans, il sera plus cher que le riz national. C'est parce que le riz venu de l'extérieur est vieux (souvent plus de 10 ans) qu'il est moins cher. Et ceux qui le vendent le savent ».

La CENI n'a pas retenu le logo du RPN d'Arouna Dicko lors du tirage au sort pour désigner l'emplacement du parti sur le bulletin. Dans notre édition no 435 à la page 6, nous soulignions que le choix de la circonscription nationale faite par Arouna Dicko allait soulever bien de problèmes. Nous y ajoutions que ce choix était conforme au Code électoral. Et du reste, c'est sur cette base que la CENI a validé la liste du RPN. Alors comment peut-on après avoir validé une liste se refuser à reproduire son logo ? N'y a-t-il pas quelque part une violation de la loi ? Si cette liste posait un problème à la CENI, pourquoi n'a-t-elle pas saisi le Conseil constitutionnel pour interpréter la loi avant de procéder à la validation ? Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons que Arouna Dicko a déposé un recours auprès du Conseil constitutionnel qui statuera dans les jours à venir.

 La participation de l'armée burkinabé aux opérations de paix aurait généré à l'Etat burkinabé des recettes de 158 millions 900 mille FCFA ; soit plus de 62 millions pour l'armée de l'air, plus de 82 millions pour la gendarmerie et plus de 13 millions pour le Génie militaire.

Bao Xishun, 56 ans, avec ses 2m36 est considéré par le Guinness World Records comme l'homme le plus grand de la planète. Il recherchait éperdument une fiancée. Il a épousé une vendeuse de 29 ans mesurant 1m68. Tous deux sont originaires de la ville de Chifeng, dans la région autonome de Mongolie-Intérieure.

A la date du jeudi 29 mars 2007 marquant l'inauguration du siège de l'Office nationale d'identification (ONI), 13 807 nouvelles cartes d'identités auraient été déjà délivrées. Espérons que bientôt, nous qui ne sommes « des gens de en haut » auront les nôtres.

 Le président de l'Institut national du sommeil et de la vigilance (IVS) est catégorique : bien dormir est « crucial pour le fonctionnement cérébral » et manquer de sommeil comporte « un risque accru d'hypertension artérielle, de diabète et d'obésité », a déclaré Patrick Lévy, lors de la présentation de la 7e édition de la Journée nationale du sommeil.

 Banny a été banni. Le chef des Forces nouvelles a été désigné lundi soir à la primature par un accord signé à Ouagadougou entre son parti (Louis Dakoury-Tabley) et le camp présidentiel de Laurent Gbagbo (Désiré Tagro). Guillaume Soro remplacera donc Charles Konan Banny. Le texte est en fait une sorte d'annexe de l'accord du 4 mars. Il prévoit la nomination de Guillaume Soro à la primature, un Premier ministre qui devra rester en place jusqu'à l'élection présidentielle prévue à la fin de l'année. Le texte précise également que Guillaume Soro ne pourra pas se présenter à cette élection. Ce qui est nouveau dans l'accord, c'est que le Premier ministre est choisi directement par les deux belligérants, sans intervention de la communauté internationale. Le décret de nomination qui "consacre" Guillaume Soro à la succession du banquier central a été signé le jeudi 29 mars par le chef de l'Etat Laurent Gbagbo et lu, par Désiré Tagro, porte-parole de la présidence, devant la quasi-totalité de la presse nationale et internationale, à 15h34 précise.

La dernière journée du championnat de deuxième division a réservé une incroyable avalanche de buts : 60 en deux matches dans le seul groupe 3. Le FC Nania et les Great Mariners étaient au coude à coude dans la poule finale à quatre, avec chacun une victoire et un nul, un but marqué, un but encaissé. Les deux avaient donc besoin d'une victoire et d'un maximum de buts pour faire la différence. Message reçu au-delà de toute espérance : le FC Nania a battu Okwahu United 31 buts à 0 et les Great Mariners se sont imposés par 29 buts à 0. De quoi, au minimum, intriguer les dirigeants de la fédération qui ont décidé, quelques heures après cette fin plus que suspecte de diligenter une enquête afin d'établir s'il y a eu ou non corruption. L'affaire fait d'autant plus de bruit que l'une des deux équipes concernées est celle de l'ancienne grande étoile du pays, Abedi Pelé.

La fédération togolaise a invoqué des "comportements d'indiscipline caractérisée" pour bannir au moins provisoirement les trois joueurs de la sélection nationale. Ce sont : Emmanuel Adebayor, Kader Coubadja, Nibombé Daré. Selon les informations recueillies à Lomé, il serait reproché aux joueurs d'avoir tenu des propos "indécents" à l'endroit des dirigeants. En fait, ce sont les histoires de primes qui avaient fait scandale lors de la dernière Coupe du monde qui ressurgissent. "Nous avons reçu des promesses, mais, jusqu'à présent, nous n'avons rien vu venir", dixit Adebayor à la veille du match contre la Sierra Leone. Les joueurs réclament trente millions CFA d'arriéré de primes pour chaque joueur et pour l'encadrement technique. La fédération n'a pas les moyens, a-t-elle répondu aux joueurs.

Alors que la Journée nationale du pardon (JNP) fête ses six ans, le constat est troublant quant à la paix des braves au Burkina. Le Burkinabé, principalement les Ouagalais semblent donner raison à ceux qui ont toujours clamé haut et fort, qu'il faut la vérité, la justice et enfin le pardon. En un mot, comme en mille, il s'agit de lutter contre l'impunité. Commencé avec la grogne très " doum-doum " des soldats, ce qui semblait être un épiphénomène prend des allures de droit. A peine a-t-on fini avec l'affaire des Kundé qui, au passage serait un quiproquo dommageable pour les initiateurs des bars Kundé qui payent au prix fort leur silence radio depuis que le succès de leurs entreprises avait commencé à susciter des interrogations. Bien avant les saccages, toutes rumeurs couraient sur les bars Kundé à propos de l'affluence du public. Les gestionnaires ont entendu ces rumeurs et aveuglés par leur succès, ils ont laissé faire, genre le chien aboie mais la caravane passe. Malheureusement, l'horreur des assassinats et les liens fétichistes et occultes tissés avec les bars les Kundé ont poussé tranquillement la colère sur les bars labellisés Kundé. Aujourd'hui, les gérants longtemps cachés sortent de l'ombre pour s'expliquer ; il est vrai que le mensonge peut prendre l'ascenseur et la vérité par l'escalier le rattrape. On sait aujourd'hui que les gérants des Kundé ne sont pas coupables des actions odieuses de Modibo Maïga et consort ; mais il est trop tard pour les dégâts matériels. Face à l'impunité régnante, les Burkinabé du pays réel n'ont plus foi en la justice. Et comme les horizons sont bouchés pour la grande majorité, pour un oui ou pour un non, la rage enfouie dans les cœurs remonte. Car on n'attend rien des pouvoirs publics si on n'est pas né sous la bonne étoile dans le sens d'avoir un oncle, une tante, un frère mogo-puissant du CDP. Que faire comme le disait Lénine ? On est aigri, non comme le disait le grand chancelier mais parce qu'on est hors du circuit de ceux qui peuvent subvenir à leurs besoins. Et si par malheur, on vient à réclamer son dû comme dans le cas du jeune vigile ; le patron flingueur n'hésite point à user de son arme et à nous envoyer six pieds sous terre. Quel monde ! ! ! Encore une œuvre de l'impunité. Comment un tel responsable a pu obtenir les agréments pour diriger une société de gardiennage ? Qui a fait les enquêtes de moralité ? Comment un Billy the Kid a-t-il eu droit à l'autorisation du permis de port d'arme ?

C'est inquiétant Madame le ministre chargée des Droits humains ; le droit le plus cher, celui de vivre est le plus banalisé aujourd'hui, qu'en dites-vous ? Est-ce le prix qu'il faut payer pour asseoir la démocratie ? Si tel est le cas, vivement que les CDR reviennent, eux au moins ne s'en prenaient qu'aux porcs, moutons, chiens, chèvres, poulets, chats…

A quelques pas de l'anniversaire de la Journée nationale du pardon, il a circulé dans la presse, une lettre fort inquiétante. Elle interdit à des candidats du parti majoritaire d'avoir accès au palais royal de Kokologo. Cela mérite qu'on s'y arrête, car avec la campagne législative qui pointe son nez, des interdictions de ce genre peuvent emmener de sérieux problèmes quant à la cohésion sociale. Mais à quelque chose, malheur est bon, comme l'interdiction frappe ceux qui ont le pouvoir, on espère que des solutions seront trouvées très rapidement. Si c'était Maître Sankara ou Hermann Yaméogo, on imagine que cela allait traîner et créer d'autres difficultés avant qu'on ne se penche sur la question.

Bendré du 3 avril 2007



05/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres