L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Démission du président du comité national des cadres

ADF-RDA

Démission du président du comité national des cadres

 

Boureima de Salam Ouédraogo, président du comité national des cadres de l'Alliance pour la démocratie et la fédération- Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA), membre du bureau exécutif national et membre du secrétariat exécutif, toujours du même parti, adresse cette lettre de démission au président de ladite formation politique.

 

Monsieur le Président,

Juillet 2001 - mars 2007, voilà bientôt six ans que j'ai opté pour des convictions personnelles de faire une carrière politique au sein de l'Alliance pour la démocratie et la fédération - Rassemblement démocratique africain (ADF¬RDA), sous la conduite de Me Hermann Yaméogo.

Convaincu de ma vocation politique, j'ai accepté de mener avec vous, Me Gilbert Noël G. Ouédraogo, le combat qui a vu votre ascension à la tête du parti, après la destitution de Me Hermann Yaméogo à l'occasion du congrès extraordinaire des 28 et 29 juin 2003.

A cette occasion, je me suis vu également confier la présidence du comité national des cadres du parti que j'ai assumée avec loyauté jusqu'à ce jour.

J'ai assumé mon statut d'opposant avec un esprit de sacrifice, de détermination et d'engagement, mais surtout de disponibilité et de fidélité, à vos côtés, pour les intérêts supérieurs du parti, renonçant ainsi à toute opportunité susceptible de contribuer à l'épanouissement de ma vie personnelle et celle de ma famille.

A la faveur de l'entrée du parti au gouvernement en janvier 2006, alors que je venais de prendre fonction comme Directeur des études de la planification et du contrôle (DEPC) au Secrétariat permanent du Conseil national de secours d'urgence et de réhabilitation (CONASUR/ministère de l'Action sociale et de la Solidarité nationale), vous avez bien voulu me faire appel pour vous accompagner dans votre combat à la tête du ministère des Transports en qualité de conseiller technique, poste que j'occupe depuis le 4 mai 2006.

Si sur les plans professionnel et social, nous avons toujours fait preuve d'une collaboration exemplaire, force est de reconnaître que sur le plan politique, ma volonté de poursuivre une carrière politique au sein du parti n'a toujours pas été respectée. En effet, après avoir été déçu de ma candidature aux élections municipales d'avril 2006, le même refus s'est encore avéré aux élections législatives de mai 2007, au motif que le poste de conseiller technique m'est largement suffisant.

Aussi voudrais-je vous demander, Monsieur le Président, d'accepter ma démission de l'ADF-RDA pour compter de ce jour, car les fonctions nominatives ne sauraient justifier la carrière d'un homme politique.

En conséquence, je démissionne également de la présidence du Comité national d'organisation du Festival sport et culture de Ouahigouya (FESCO), que je dirige depuis 2002, et m'excuse par avance auprès de l'ensemble des partenaires auxquels nous avons adressé des demandes d'appui pour l'édition de l'année 2007.

Tout en vous réitérant ma profonde reconnaissance pour la considération que vous avez pour ma personne, je voudrais vous rassurer ma disponibilité à conserver nos relations amicales, voire fraternelles, en toute circonstance.

A l'ensemble des cadres de l'ADF-RDA, j'exprime ma gratitude sincère pour l'excellente collaboration que nous avons su développer durant mon mandat, et leur prie une indulgence et parfaite compréhension de cet acte qui me permettra, sans nul doute, d'entreprendre pleinement une carrière politique dans une autre formation politique.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma parfaite considération.

 

Boureima de Salam Ouédraogo

 

Source, Le Pays du 12 mars 2007



12/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres