L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Eglise catholique au Burkina : Enfin, voici le Nonce apostolique !

Eglise catholique au Burkina

Enfin, voici le Nonce apostolique !

La nouvelle a réjoui la famille de l'Eglise-famille de Dieu au Burkina : un Nonce apostolique pour le Burkina. Le Saint-Père a donc nommé Mgr Vito Rallo comme son représentant au Burkina et au Niger depuis quelques mois. Les fidèles catholiques et le Burkina attendaient de l'accueillir, de le voir. C'est chose faite depuis le 10 novembre dernier. Il a foulé pour la première fois le sol du Burkina, sur le coup de 22h en cette nuit du 10 novembre 2007. Il a été accueilli par le président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, Mgr Séraphin Rouamba (archevêque de Koupéla).

Le Nonce avait été annoncé. Le Nonce est là. Le représentant personnel du pape Benoît XVI au Burkina, Mgr Vito Rallo, a déposé ses valises dans la capitale burkinabè depuis la nuit du 10 novembre 2007. Peu avant cette heure, le salon d'honneur de l'aéroport international de Ouagadougou était "blanchi" par les soutanes des prêtres et des évêques venus accueillir le tout premier Nonce qui résidera à Ouagadougou. Le président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, Mgr Séraphin Rouamba, était là. L'évêque de Dori également, Mgr Joachim Ouédraogo. A côté d'eux, le Secrétaire de l'Annonciature, Mgr Firmin Sosa, présent à Ouagadougou depuis le 6 novembre. De nombreux prêtres étaient aussi là. L'archevêque de Ouagadougou, Mgr Jean-Marie Compaoré, était en déplacement, mais son vicaire général le représentait valablement. C'est devant cette haie de religieux que le Nonce apostolique est arrivé tout sourire. Présentation et accolades. Joie visible de part et d'autre. Mgr Rallo attirait également les regards des autres passagers attendant au salon. Sitôt arrivé qu'il se saisit de son téléphone portable pour annoncer à Rome qu'il est bel et bien arrivé au "Pays des Hommes intègres". Puis, il prend sa première gorgée d'eau, l'eau de bienvenue d'un Burkina accueillant.

Le représentant du Saint- Père, du haut de ses 54 ans, déclare avant toute chose : "Je suis heureux d'être là. Je ne suis jamais venu au Burkina mais le Pape m'a parlé de la grande tradition catholique du Burkina Faso." Toute chose qui le rassure que sa mission sera bonne au Burkina.

Visiblement ouvert, Mgr Rallo n'hésite pas un seul instant à accorder sa première interview sur le sol burkinabè. Il rencontre fortuitement au salon ministériel des autorités burkinabè comme le président du CES, Thomas Sanou, le ministre de l'Economie et des Finances, Jean-Baptiste Compaoré, celui de l'Enseignement de base et de l'Alphabétisation, Marie Odile Bonkoungou, etc.

De l'aéroport, le cortège s'est ébranlé aux environs de 23h vers l'archevêché de Ouagadougou où Mgr Rouamba et sa suite tenaient à offrir à leur "étranger" un premier repas à la Burkinabè, dans une ambiance bien détendue.

Le Nonce quittera finalement l'archevêché aux environs de 24h pour retrouver son pied-à-terre avant la grande messe de présentation le 15 novembre 2007 à la Cathédrale à partir de 18h30. Mais avant, Mgr Vito Rallo sera dans les locaux du ministère des Affaires étrangères ce mardi 13 novembre pour la présentation des copies figurées de ses lettres de créances.

En attendant, le président de la Conférence épiscopale, Mgr Rouamba, est tout joie : "Nous sommes très satisfaits que le Saint-Père ait pensé spécialement à nous. Nous avons désormais la présence vivante du pape au milieu de nous. Je pense que la présence du Nonce va accentuer ce sentiment de communion avec le Saint-Père et avec l'Eglise universelle. Nous nous sentirons encore plus proches de lui pour travailler à cette mission que le Christ nous a confiée", conclut-il.

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Le Pays du 13 novembre 2007

 

ENCADRE 1

Les premiers mots du Nonce

" J'éprouve une grande joie. Je suis heureux d'être Nonce apostolique résident au pays des Hommes intègres. J'ai reçu cette nomination du pape avec beaucoup de joie et j'espère faire un peu de bien dans ce pays. C'est la première fois que je foule le sol du Burkina. Je n'y suis jamais venu. Mais j'ai rencontré le pape Benoît XVI jeudi dernier (ndlr, le 8 novembre) et il m'a parlé de la grande tradition catholique du Burkina. Il m'a parlé du cardinal Paul Zoungrana (le premier et le seul cardinal que le Burkina a eu). Il m'a dit que je rencontrerais une Eglise vivante et très intéressante. Mon coeur est très ouvert pour accueillir tous les hommes de bonne volonté (catholiques, musulmans, religion traditionnelle, autres confessions...). Maintenant je dois connaître la situation réelle du pays avec l'aide des évêques. Je suis ici pour collaborer , pour être signe d'unité de l'Eglise catholique avec le pape. Je dois découvrir le Burkina Faso et je le ferai avec beaucoup d'amour."

ENCADRE 2

Qu'est-ce qu'un Nonce apostolique ?

Un Nonce apostolique est le représentant du pape auprès d'une communauté catholique et d'un gouvernement. Il collabore avec les évêques du pays pour l'évangélisation, la promotion humaine et le dialogue interreligieux.

Jusqu'à la nomination de Mgr Rallo, c'est le Nonce apostolique qui réside en Côte d'Ivoire qui couvrait le Burkina. C'est donc la première fois qu'un Nonce résidera au Burkina Faso. Agé de 54 ans , Mgr Rallo totalise 19 ans de service diplomatique dont 3 en Corée du Sud, 2 au Sénégal, 3 au Mexique, 3 et demi au Canada, 2 et demi au Liban, 3 et demi en Espagne et 3 et demi à Strasbourg d'où il a été nommé. Il y était le représentant du Saint Siège auprès du Parlement européen. Après son ordination sacerdotale (prêtre) en 1979, Mgr Rallo est archevêque depuis le 28 octobre 2007. Il est Italien et parle bien français.



13/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres