L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Epidémie de méningite à Mangodara

Epidémie de méningite à Mangodara

Début d’une campagne de vaccination

 

Comme les années passées, la méningite fait des victimes dans la région des Cascades. Le district sanitaire de Mangodara, à 105 km de Banfora est en épidémie. A la 6e semaine, période allant du 4 au 10 février 2008, la région a enregistré 48  nouveaux cas dont 8 décès. Une campagne de vaccination a été lancée ce 12 février 2008 à l’intention de la population.

 

Dans les Cascades, c’est le district de Mangodara qui a franchi le seuil épidermique. Cela depuis la quatrième semaine. Avec un seuil épidémique de 13, courant la sixième semaine, 30 cas ont été notés avec 4 décès. Le district de Banfora, à la même période, est au seuil d’alerte. Cet air sanitaire a enregistré 13 cas dont deux décès. Si Banfora est au seuil d’alerte, celui de Sindou, avec 5 cas dont 2 décès, n’est pas encore dans la même situation.

Au total, du 4 au 10 février 2008, la région a enregistré 48 cas dont 8 décès. Face à la situation, qu’est ce qui est entrepris pour contenir l’épidémie ? Le calendrier chargé dû à la surveillance de la méningite, ne nous a pas permis de rencontrer le directeur régional de la Santé des Cascades, Abdoulaye Bara. Ce 12 février, il  était en tournée dans les districts en épidémie.

Notre interlocuteur a été par contre, le gouverneur des Cascades, Youssouf Rouamba. Sur les dispositions prises, il explique que les premières mesures ont été l’interdiction des regroupements. Dans cette option, certaines manifestations ont été annulées dans le sens de pouvoir contenir l’épidémie, a expliqué le gouverneur. Après un cri du cœur au ministère de la santé, la région a reçu un certain nombre de doses de vaccins. Cela a permis d’entamer une campagne de vaccination dès ce 12 février 2008.

Même si toutes les doses ne sont pas encore parvenues à Banfora, l’opération est lancée grâce aux doses disponibles «en attendant que l’appui vienne par la suite» poursuit le gouverneur. Mangodara est visé par cette campagne en attendant l’arrivée complémentaire des vaccins. Et on espère que cela ne saurait tarder pour la maîtrise de la maladie.

En attendant, sur la situation dans sa région, M Rouamba, assure en nuançant ses propos. «Je crois qu’elle n’est pas alarmante, mais il faut quand même s’en préoccuper» dira-t-il.

 

Luc Ouattara

L’Observateur Paalga du 14 février 2008



13/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres