L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Ils sont prêts pour la bagarre

Championnats d’Afrique de boxe professionnelle

Ils sont prêts pour la bagarre

 

Ce soir, à la maison du Peuple (20 h 30), il sera l’heure pour les Etalons boxeurs de confirmer qu’ils sont les maîtres du ring dans la sous-région. Ce soir, les cœurs battront à l’unisson, et il faut que ça marche comme sur des roulettes. Alexis Kaboré dit « Yoyo », et Sou Toké Patrice dit le « Bombardier » se doivent d’être à la hauteur. Dynolly Promotion offre au premier la chance de conserver son titre et au second celle de conquérir enfin un titre africain.

 

 

Sou Toké Patrice dit le « Bombardier » a toujours rêvé de conquérir un titre africain. Aujourd’hui, l’occasion lui est donnée à travers ces championnats d’Afrique de boxe de se faire un nom. A 24 ans, il a livré 7 combats dont 6 victoires aux points et 1 par K.0. Son adversaire dans la catégorie des welters est Mama Kokou Balogoun du Togo. Son palmarès est le suivant : 18 combats, 15 victoires et 3 défaites. Il était le challenger d’Irissa Kaboré dit le « caïd du Faso » lors de la défense du titre dans la catégorie des super-welters. Depuis quelque temps, Balogoun a changé de catégorie pour aller à la conquête d’une nouvelle ceinture. Hier jeudi 26 juillet 2007, au stade du 4-Août, au cours d’une conférence de presse animée par la promotrice de boxe Dyna Drabo Jolly, les deux pugilistes se sont lancé des défis. Sou Toké a dit à Balogoun qu’il va le bombarder et le réduire en miettes. Le Togolais a rétorqué en ces termes : «  C’est moi au contraire qui vais te bombarder pour faire disparaître ton faux nom ». Comme on le voit, pour ce combat de 12 reprises de 3 minutes, on ne se fera pas de cadeau sur le ring. Balogoun, au vu de son palmarès, a un peu plus d’expérience que Sou Toké.  Lors de son combat avec le caïd du Faso, il avait fait bonne impression en faisant même douter le champion des super-welters. C’est un adversaire coriace que le « Bombardier » affronte, et pour se tirer d’affaire, il devra se montrer rigoureux dans ses prises d’initiatives.

Alexis Kaboré dit « Yoyo », lui, défendra son titre (catégorie coq) face à Fatiou Fassinou du Bénin. C’est un client sérieux, puisqu’en 13 combats, il en a gagné 8 par K.0., 3 aux points et enregistré 3 défaites. « Yoyo », qui revient du Ghana où il a travaillé d’arrache-pied avec son entraîneur, Jean-Pierre Mahé, a déclaré qu’il est en forme. Le Béninois  se dit lui aussi confiant et ajoute que s’il plaît à Dieu, la ceinture ira dans son pays. C’est un combat qui promet des étincelles.

L’autre boxeur qui devait défendre son titre, c’est Boniface Kaboré dit le « Python ». Mais à la conférence de presse, nous avons appris qu’il le fera au Bénin face à un boxeur de ce pays. C’est un promoteur béninois qui a eu l’accord de la Confédération africaine de boxe (CAF) depuis février 2007 pour organiser le combat. La date du combat n’ayant pas été fixée, Boniface affrontera en amical le Ghanéen Eric Quardey dans la catégorie des super-moyens.

En super-welter, Irissa Kaboré en découdra avec Okine Stephen (Ghana). C’est aussi une préparation pour le caïd du Faso, qui vise actuellement le championnat du monde.

Pour meubler la soirée, il est prévu un combat féminin entre Ameley Turkson (Ghana) et Joseph Helen (Nigeria). Ces championnats d’Afrique ayant été dénommés ultimes combats, il ne reste plus qu’au public à faire le déplacement à la maison du Peuple pour soutenir nos représentants. Le prix des tickets étant fixé à 2000 FCFA, il n’y a pas de quoi hésiter.

 

Justin Daboné

L’Observateur Paalga du 27 juillet 2007



26/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres