L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Jeux de la CEN-SAD : On débute par Niamey

Jeux de la CEN-SAD

On débute par Niamey

Le ministre Jean-Pierre Palm a séjourné pendant la première quinzaine d’avril à Niamey, où il a participé à la première réunion des ministres chargés de la Jeunesse et des Sports des pays membres de la CEN-SAD. Au cours de cette rencontre, il a été question des préparatifs de la première édition des jeux de la CEN-SAD que le Niger abritera en février 2009.

Après son retour de la capitale nigérienne, le ministre Palm a rencontré récemment la presse dans la salle de conférences de son département. Faisant partie des trois rapporteurs, il a déclaré que treize pays (Bénin, Burkina Faso, Djibouti, Egypte, la Libye, le Mali, le Maroc, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Tchad, le Togo et la Tunisie) étaient présents à la rencontre de Niamey.

La délégation du secrétariat général de la CEN-SAD a été conduite par le secrétaire général, Mohamed Al Mandani Al Azhari. Celui-ci, selon le ministre burkinabè, a rappelé à la session l’attachement particulier du président en exercice de la Communauté, Muamar Al Kadhafi, à la paix et la sécurité, à la promotion des couches défavorisées notamment les jeunes et les femmes.

Parlant des jeux, Palm a laissé entendre que des disciplines sportives telles que l’athlétisme, le basket-ball, le volley, la boxe, le football, le judo, la lutte traditionnelle, le tennis de table et le handball ont retenues. Elles concernent les juniors en dames et hommes. La périodicité des jeux est de trois ans.

C’est une proposition des ministres et en juin prochain, les chefs d’Etat vont en discuter. Le budget n’a pas été arrêté mais, selon le ministre, certains avaient demandé que chaque pays cotise 100 millions de FCFA. Une proposition qui a été rejetée à l’unanimité quand on sait qu’actuellement, la vie chère est sur toutes les lèvres.

L’espace CEN-SAD, a-t-il dit, est une rencontre pour les jeunes et un cadre pour fraterniser. On a ramené les choses à des proportions raisonnables à savoir que pour les frais d’inscription, chaque athlète payera 25 euros et les encadreurs 35 euros.

En culture, il y aura la chanson, la danse, la création d’inspiration traditionnelle, la peinture, la sculpture et la photographie. L’artisanat n’a pas été oublié et chaque pays disposera d’un stand, genre rue marchande.

A la cérémonie de clôture, il a été demandé à tous les Etats membres d’enclencher d’ores et déjà le processus de préparation de la première édition des jeux de la CEN-SAD par la constitution et la préparation des équipes et autres compétiteurs.

Justin Daboné

L’Observateur Paalga du 2 mai 2008



02/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres