L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Le Burkina est-il en passe de devenir un pays de jaloux ?

Humeur

Le Burkina est-il en passe de devenir un pays de jaloux ?

 

"Un esprit de jalousie, de mesquineries et d'intrigues...". Tel est le phénomène, qui, selon l'analyse d'un de nos fidèles lecteurs,  risque d'être "source de crises sociales au Faso".

 

Je veux ouvrir la réflexion sur un phénomène de société, qui, si on y prend garde risque d'être source de crises sociales au Faso. Je veux parler de la tendance grandissante de l'esprit de jalousie, de mesquineries et d'intrigues qui menace de gangrener l'administration publique en général et les citoyens burkinabè en particulier à tel point qu'on est tenté de se demander si le Burkina Faso ne risque  pas de perdre son titre de Pays des hommes intègres au détriment d'un pays de jaloux.

De plus en plus, les gens ont tendance à occulter les mérites de leurs adversaires et collaborateurs pour se cantonner sur leurs insuffisances. Pire, quand on cherche à vous abattre professionnellement en vain, on entre dans votre vie privée pour vous dénigrer. Plusieurs chefs de service, des directeurs, de députés, de ministres ou d'autres citoyens rompus au travail sont victimes de cette situation de cabale et de calomnies.

C'est un constat dénoncé par plusieurs citoyens burkinabè, y compris par des personnalités comme l'ex-ministre des Affaires étrangères dans son interview du 16 janvier 2008 à Sidwaya. De même, l'ex-ministre Zéphirin Diabré déplorant ce fait a laissé entendre que ce sont plutôt des citoyens valeureux qu'on attaque, ceux qui ont l'avantage de travailler avec ardeur.

 

"Reconnaissons à ceux qui se battent leurs mérites"

 

Le président Blaise Compaoré lui-même reconnaît en privé et publiquement ce mauvais penchant de ses concitoyens. Mais le chef de l'Etat français, Nicolas Sarkozy, lui, est catégorique sur ces questions et estime qu'il a droit au respect et au secret de sa vie privée.

Le PDG de la radio Horizon FM Moustapha Laabli Thiombiano ne cesse de dénoncer la jalousie des Burkinabè comparativement aux Ghanéens, Ivoiriens qui sont plus sympathiques et solidaires.

Il y a donc réellement problème et péril en la demeure si on y prend garde de sensibiliser les Burkinabè pour un changement de mentalité. Il faut donc éviter de tout peindre en noir. Il faut critiquer tout en reconnaissant les mérites des citoyens qui se battent pour le développement du pays. Nous pensons que la presse peut jouer un rôle catalyseur dans ce domaine, c'est pourquoi, je vous envoie cette réflexion pour qu'ensemble nous fassions du Burkina une terre d'hospitalité, d'intégrité et de fraternité et non une jungle où l'homme devient un loup pour l'homme.

 

L’Observateur Paalga du 6 février 2008



06/02/2008
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres