L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Le conseil municipal fait le point des casses à Bobo

CASSES ET DESTRUCTIONS A BOBO

Le conseil municipal fait le point

 

Le conseil municipal de la commune de Bobo Dioulasso a tenu le 27 février dernier sous la présidence du maire Salia Sanou, une session extraordinaire sur le bilan des manifestations des 20 et 21 février qui se sont soldées par la destruction de nombreux biens publics et privés. A l’issue de la session, les membres du conseil se sont rendus sur des sites concernés par les casses comme ceux de la mairie de l’arrondissement de Do et de la division fiscale Houet III.


Pour prendre le pouls des destructions et des casses occasionnées par les violentes manifestations des 20 et 21 février, des membres du conseil municipal de Bobo Dioulasso conduits par le maire Salia Sanou, étaient le 27 février 2008 sur les sites de la mairie de l’arrondissement de Do et de la division fiscale Houet III. Les deux endroits ont fait l’objet de saccage lors des manifestations contre la vie chère. A la mairie de Do, presque tout est à refaire. Des actes d’état civil, du matériel informatique, la voiture du secrétaire général, etc. sont partis en fumée. C’est un Moustapha Tinto visiblement touché, qui s’est prêté aux questions des visiteurs, après les avoir fait toucher du doigt le désastre de son arrondissement.

Même constat de désolation à la division fiscale Houet III, où se sont ensuite rendus les membres du conseil municipal.

Les dégâts de la cité suite aux malheureux événements sont estimés, selon le maire de la commune Salia Sanou, à 500 millions de francs CFA. Une session extraordinaire tenue dans la matinée du 27 février avait en effet permis au conseil municipal de faire le point des destructions enregistrées sur différents sites de la ville lors des manifestations. Des destructions que le maire Sanou attribue à des gens venus d’ailleurs, mais pas aux commerçants de sa ville. En réponse aux rumeurs faisant état d’autres manifestations le lendemain, le bourgmestre s’est voulu ferme "S’ils sortent encore, ils trouveront les Bobolais sur leur chemin". Le 28 février est passé sans manifestations à Bobo, mais les autorités municipales doivent faire face à d’autres défis liés à la tenue prochaine dans la ville d’événements importants comme la Semaine nationale de la culture "Bobo 2008". Presque tous les feux tricolores et panneaux de signalisation sont en panne. Que va faire la municipalité pour qu’il y ait un trafic sécurisé dans la cité pendant la manifestation ?, a demandé un journaliste. Et au maire Salia Sanou de rassurer : "Nous allons voir ensemble ce qui est faisable pour que la SNC 2008 se déroule dans de meilleures conditions possibles".

 

Grégoire B. BAZIE

Le Pays du 5 mars 2008



05/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres