L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Le PDP/PS suspend sa participation à la gestion de la commune rurale de Kyon

Commune rurale de Kyon : le PDP/PS suspend sa participation

 

Les conseillers municipaux du PDP/PS Emmanuel Badolo (Pô), Babo Bamouni (Kado), Bernard Bayili (Essapoun), Jean Fulgence B. Badolo (Edioun/Epara), Sophie Kandolo/Essapoun) et Fousseni Dango (Poa) sont les signataires de cette lettre adressée au maire de Kyon, dans laquelle ils annoncent la suspension de leur participation au conseil municipal.

"Monsieur le Maire,

Nous, conseillers municipaux du PDP/PS, après avoir observé le mode de gestion scandaleux de la mairie dont vous êtes le 1er responsable, qui se caractérise par les bavures suivantes :

- La non-implication des fils et filles de Kyon vivant à Ouaga et dans d'autres villes du Burkina aux activités du développement de la commune.

- La mauvaise gestion des dons des sinistrés des dernières pluies de l'année 2007 : vous et votre adjointe Kando Ezonma aviez monopolisé et distribué de façon opaque les vivres et les semences destinées aux sinistrés.

- Le manque de transparence dans votre gestion en général: qu'est-ce qui est advenu des cotisations faites par les conseillers pour soutenir les sinistrés ? quel compte rendu aviez-vous fait de la subvention de l'Etat à l'achat de l'équipement de la mairie ?

Comment est gérée l'ambulance du CSPS dont vous vous êtes appropriés la gestion en lieu et place du COGES ?

- Votre manque d'amour pour la commune et ses populations qui s'est manifesté par votre indifférence face au décès et aux catastrophes causées par les pluies à Kado et à Essapoun. Nous avons malheureusement déploré que vous n'aviez pas levé le petit doigt pour appeler au secours des populations en dangers.

Vous n'avez même pas présenté de façon officielle vos condoléances aux familles éplorées.

- Votre manque d'initiative et votre démotivation face aux intérêts de Kyon : à la rencontre avec le 1er ministre à Oudou, vous étiez le seul, parmi les 10 maires, à ne vous être pas donné la peine de nous y rendre afin de plaider la cause des misérables mais braves populations de Kyon.

- La mauvaise gestion des frais de carburant pour assister aux conseils, où il faut attendre plus d'un mois pour se voir rembourser 2 000 F CFA.

- Nous taisons expressément d'autres frustrations ressenties par la population parce qu'elles touchent à votre vie privée.

Face à ces frustrations et à cette gestion moribonde et floue de la commune, nous venons par la présente vous informer de notre décision à suspendre notre participation aux conseils municipaux afin de décliner toute responsabilité portant atteinte aux intérêts de Kyon.

Nous vous souhaitons bonne réception. Recevez nos salutations distinguées."


Kyon, le 13 avril 2008

Le Pays du 18 juillet 2008



18/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres