L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

"Les attentes des Burkinabè restent intactes et de plus en plus pressantes"

Lettre ouverte au Président du Faso

"Les attentes des Burkinabè restent intactes et de plus en plus pressantes"

 

Blaise doit redéfinir et récompenser son entourage s'il veut atteindre les objectifs de développement fixés dans son quinquennat. Il devra aussi résoudre définitivement le problème des "politiciens intéressés" (les opérateurs économiques qui supportent son parti) et opérer une ouverture fructueuse afin que tous les Burkinabè profitent de son mandat. Ce sont, entre autres, les idées développées dans cette lettre ouverte au président du Faso, rédigée par Eugène Diendéré, le président du Réveil démocratique des masses (RDM), parti de la mouvance présidentielle.

 

Le Réveil démocratique des masses (RDM), dès sa création en janvier 2005, avait décidé, de manière démocratique, de soutenir votre action en direction du peuple burkinabè pour plusieurs raisons que nous nous permettons de vous rappeler brièvement :

- La volonté que vous avez affichée dès 1991 de tourner le dos définitivement au régime d'exception, et ce, en faveur de l'ancrage d'une démocratie véritable dans tout le pays.

- Votre désir de recherche de la paix constaté après le pardon historique demandé publiquement au peuple burkinabè par vous-même en 2001.

- La promesse que vous avez faite aux Burkinabè, pendant vos campagnes pour l'élection présidentielle, de mener une politique de rassemblement et de développement véritable au profit de tous vos compatriotes sans exception pour qu'enfin ils sortent du gouffre de la pauvreté et de la misère.

Avant de convier tous ses militants à vous donner leurs voix à l'élection présidentielle de 2005, le Réveil démocratique des masses vous avait formulé par voix de presse des souhaits pour votre quinquennat. Parmi ces souhaits, le RDM avait beaucoup et surtout insisté sur la redéfinition et la recomposition de votre entourage, si vous vouliez atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. Aujourd'hui, force est de constater que plus de deux ans se sont écoulés après votre élection à la présidence du Faso et les attentes des Burkinabè en général restent toujours intactes et se font toujours de plus en plus pressantes. Pire, les conditions de vie de vos concitoyens se sont même dégradées, à telle enseigne que dans les villes et campagnes, la faim, la maladie, l'insécurité sont aujourd'hui des vécus quotidiens.

Pourtant, le RDM sait que des comptes rendus et des bilans trop optimistes et très satisfaisants de la situation nationale sont dressés régulièrement et vous sont transmis par un certain entourage peu soucieux de l'état d'existence des Burkinabè de façon générale. Le RDM est un parti qui, bien sûr, aux premières heures de sa création, a décidé unanimement de vous soutenir mais qui a choisi aussi de vous dire la vérité par la voie de communication qui lui est accessible.

Monsieur le président, vous n'êtes pas sans savoir que les dernières élections législatives dont est issue la majorité des députés de notre représentation nationale ont été entachées de fraudes et de corruption qui, malheureusement, prennent aujourd'hui de plus en plus de l'ampleur dans notre pays. Vous n'êtes pas sans savoir aussi que bon nombre de nos opérateurs économiques, surtout les plus riches de notre pays, se sont retroussé les manches pour adhérer au parti majoritaire et participer activement au succès de ce dernier pendant les opérations électorales. Et quand on sait que ces opérateurs économiques ne vivent qu'à partir des marchés publics, vous n'ignorez donc pas les incidences que peuvent avoir ces activismes politiques sur l'économie du pays. Combien de ces opérateurs économiques respectent leurs engagements dans l'exécution des marchés publics quand ils en sont attributaires ?

Il est grand temps de trouver une solution définitive à ce problème sinon ces «politiciens intéressés» vous causeront inéluctablement des problèmes un jour. Monsieur le Président, tous les acteurs politiques savent que le travail effectué par la CENI pendant les consultations électorales n'a  été ni transparent ni démocratique. En effet, tous les actes de supervision et de contrôle des votes sont partisans. Tous les Burkinabè sont unanimes à reconnaître que les conditions fixées pour l'établissement des cartes de vote, essentiellement basées sur les actes de naissance et les cartes de famille, sont techniquement dépassées et donc accessibles à toutes les falsifications possibles.

D'ailleurs aucun pays dans la sous-région n'ose choisir ce système comme base sérieuse de consultations électorales. De l'analyse faite sur la situation nationale, le RDM note une installation d'une pseudo-démocratie dans tous les secteurs de la vie du pays, caractérisée par les intimidations, les menaces, les mises à l'écart et le garage de tous ceux qui refusent de prendre la carte du parti majoritaire ou qui choisissent de ne pas faire le jeu de ce dernier.

Monsieur le Président, les Burkinabè dans leur grande majorité ont l'impression d'être abandonnés à leur sort. En effet, le pouvoir d'achat des travailleurs ne représente plus rien, en raison d'un contexte international précaire, aggravé par une gouvernance, sur le plan intérieur, qui laisse à désirer.

 

Créer un nouvel ordre national

 

Le Réveil démocratIque des masses, soucieux du devenir de notre cher pays, vous demande, honnêtement, de créer un climat d'espérance réel, basé sur la recherche de la paix, en faisant baisser la tension sociale par l'instauration périodique d'un dialogue avec tous les acteurs sociaux et politiques condition sine qua non de la relance d'un développement économique et social véritable et sûr du pays.

Le Réveil démocratique des masses vous conseille d'ouvrir votre système de gouvernance à toutes les sensibilités politiques et sociales. Cela aura certainement l'avantage de permettre à tous les Burkinabè de participer de manière concrète à la résolution des nombreux problèmes qui assaillent de façon implacable les différentes couches socioprofessionnelles du pays. Parmi ces nombreux problèmes, il s'agira de trouver, entre autres, des réponses rapides, justes et équitables par exemple au chômage des jeunes diplômés ou pas, à l'insécurité grandissante dans les villes et campagnes et à la précarité des activités agricoles dont le niveau de modernisation est toujours en deça de nos attentes.

Monsieur le Président, nous avons espoir que vous créerez un nouvel ordre national basé sur des conditions de justice, de liberté et de paix, où la jeunesse trouvera enfin ses repères et aura le sens de son existence. Le RDM reste convaincu que vous êtes suffisamment conscient que la paix a un prix, celui de sacrifice pour bâtir une nation, débarrassée de la corruption, de l'injustice et de la violence sous toutes ses formes. Monsieur le Président, nous comptons sur vous pour le combat de tous les Burkinabè en faveur de l'enracinement d'une démocratie véritable dont le  fondement essentiel sera l'acceptation de l'autre dans sa différence, donc l'acceptation d'une mouvance présidentielle dans laquelle tous les partis seront respectés et d'une opposition crédible qui jouera pleinement son rôle de contrôle et de contre poids. Aujourd'hui, l'opposition burkinabè et les partis de la mouvance présidentielle cherchent vainement leurs marques à côté du parti au pouvoir qui rafle tous les postes électifs à chaque consultation électorale parce que suffisamment trop riche et très envahi par presque tous les cadres administratifs.

Sûr que ses propositions retiendront votre attention, le Réveil démocratique des masses vous souhaite une année de santé et de paix, basée sur une ouverture fructueuse afin que tous les Burkinabè sans exception profitent réellement de votre mandat dans les délais requis.

 

Engagement - Paix - Prospérité

 

Le président du Réveil démocratique des masses

Eugène Diendéré

L’Observateur Paalga du 28 janvier 2008



28/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres