L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Les Etalons chez Tertius

Après la victoire du Burkina face aux Seychelles

Les Etalons chez Tertius

Les Etalons du Burkina Faso, au lendemain de leur victoire contre les Pirates des Seychelles, ont été reçus hier vers 12 heures par le Premier ministre, Tertius Zongo. Le parcours impressionnant de l’équipe, entre autres, était, au menu des échanges.

Depuis que Tertius Zongo est à la primature, s’attendait-il à recevoir un jour des footballeurs ? Ce n’est pas certain quand on sait que l’homme, de par sa fonction, est habitué à accorder des audiences à des personnalités de haut rang. Et pourtant, hier lundi 23 juin 2008, ceux qu’il a reçus ne sont pas de cette classe. Tenez-vous bien, ce sont des footballeurs, en l’occurrence les Etalons du Burkina Faso, dont la plupart jouent à l’extérieur. Comme on le sait, pour ces éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2010, ils sont actuellement en tête du groupe 9, avec 12 points + 7. Invaincus après quatre journées, les hommes du portugais Paulo Duarte sont bien placés pour accéder au second tour. Les résultats du onze national étant on ne peut plus satisfaisants, le Premier ministre a personnellement tenu à les rencontrer pour les féliciter.

Au cours de cette audience, à laquelle assistait le ministre des Sports des et des Loisirs, Jean-Pierre Palm, Tertius était en admiration pour les joueurs, qui étaient en tenue décontractée. En l’absence du président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Théodore Zambendé Sawadogo, en mission, c’est son premier vice-président, Paulin Kara, qui a conduit la délégation. Celui-ci, dans une brève intervention, a déclaré que la FBF est satisfaite du soutien moral du gouvernement à l’égard des Etalons. Selon lui, le football est aujourd’hui une industrie qui a besoin d’être soutenue de façon conséquente pour atteindre les résultats recherchés.

Le temps fort de cette rencontre a été la remise d’un maillot de la sélection nationale sur lequel chaque joueur a écrit son nom au chef du gouvernement. Au moment où celui-ci s’apprêtait à s’entretenir avec le capitaine Mahamoudou Keré et ses coéquipiers, les journalistes ont été priés de quitter les lieux. Que se sont-ils dit ? A partir du moment où Tertius ne parlait pas de politique intérieure avec ses hôtes du jour, avait-on vraiment besoin de demander aux reporters de se retirer de la salle ?

Quand on dit à ceux-ci de ne pas étaler des scandales à la une de leurs journaux et de faire la promotion des joueurs, il fallait d’abord les laisser suivre l’audience. C’est après une quinzaine de minutes que les Etalons sont sortis de l’audience pour une photo de famille avec le Premier ministre. Tertius a refusé de parler aux journalistes, ce qui n’est pas habituel chez lui. C’est quand même étonnant…

Justin Daboné

L’Observateur Paalga du 24 juin 2008



24/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres