L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Les partis politiques confient leur sort au hasard

Bulletin unique pour les législatives

Les partis politiques confient leur sort au hasard

La course pour les élections législatives du 6 mai prochain vient de connaître un tournant décisif. Les bulletins uniques pour les 45 provinces seront bientôt confectionnés. Mais, déjà, les partis politiques concurrents savent comment ils seront positionnés sur ces bulletins. Ils ont participé, le 28 mars à Ouagadougou, à un tirage au sort avec des responsables de la Commission électorale nationale indépendante.

Le cas du Rassemblement politique nouveau (RPN), dirigé par Amadou Dicko, pose problème. Selon l’un des vice-présidents de la CENI, Adama Compaoré, ce parti ne figurera sur aucun des bulletins uniques qui seront confectionnés. Le RPN n’a présenté qu’une liste nationale aux législatives du 6 mai prochain. Pas de liste provinciale. «C’est possible, selon les articles 174 et 175 du Code électoral. Mais le problème, c’est que la loi dispose que le bulletin unique concerne les provinces.

Il n’ y en a pas pour la liste nationale. Nous ne pouvons donc pas prendre en compte le logo du RPN dans la confection du bulletin unique», affirme Adama Compaoré. Et il ajoute que «si Arouna Dicko n’est pas d’accord, il peut se référer aux voies de recours prévues à cet effet. Nous avons, au Burkina, des juges chargés du contentieux électoral». La balle est donc dans le camp du RPN. Pour le reste, les choses sont allées assez vite.

Les représentants des partis ont tiré, au hasard, province par province, un numéro qui traduit leur rang sur chaque liste. La CENI leur a aussi soumis les différents logos afin qu’ils les valident avant la confection des listes. Il y a plus de partis en compétition dans le Kadiogo: 33 au total. Le Yagha est au bas de l’échelle. Là-bas, 7 partis sont en lice. «Les cartes d’électeurs seront imprimées ce vendredi», confie M. Compaoré. L’autre acte majeur sera le lancement officiel de la campagne. Plus de 4, 5 millions d’électeurs sont inscrits sur les listes électorales.

Hervé d’Africk

Le Pays du 29 mars 2007



29/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres