L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Régiment de sécurité présidentielle : Bon ballon remplace Bonne nuit

Régiment de sécurité présidentielle

Bon ballon remplace Bonne nuit

 

Le lieutenant-colonel Omer Bationo a pris le commandement du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Il remplace à ce poste le chef de corps sortant, le lieutenant-colonel Atogodan Adinaly, qui va à Kaya pour être le chef adjoint de la 1re Région militaire. La cérémonie de passation de commandement a eu lieu hier mardi, sur le boulevard du Faso, en face du Conseil de l’entente.

 

Une dizaine de minutes avant le début de la cérémonie, le colonel Gilbert Diendéré est accueilli par le lieutenant-colonel Atogodan Adinaly, celui qui demeure jusque-là son adjoint. Droit comme un «i» dans sa tenue léopard et bardé de ses décorations, le chef d’état-major particulier de la Présidence a ensuite passé en revue sa troupe. A suivi la passation de commandement, d’une grande solennité, avec le cérémonial traditionnel appliqué dans tout régiment qui se respecte et qui commence par ces phrases, prononcées avec fermeté : «Officiers, sous-officiers, militaires du rang du Régiment de sécurité présidentielle. De par le président du Faso, vous reconnaîtrez désormais pour chef le lieutenant-colonel Bationo Omer ici présent, et vous lui obéirez en tout ce qu’il vous commandera pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois et le succès des armes du Burkina Faso». Ensuite, le drapeau passe des mains du commandant sortant (Adinaly) à celles du chef d’état-major particulier de la Présidence (Gilbert Diendéré) avant d’être empoigné par l’entrant (Omer Bationo).

Après ces différentes étapes, qui ont permis à Omer Bationo de prendre les rênes du Régiment de sécurité présidentielle, les invités des locataires du Conseil de l’entente ont assisté à un impressionnant défilé militaire qui a donné une petite idée de la force de frappe de ce régiment spécial, surtout chargé de la protection du chef de l’Etat. Le commandant entrant ne vient pas sur un terrain nouveau. En effet, le lieutenant-colonel Bationo a longtemps évolué sous l’aile de son prédécesseur. Mieux, c’est en chef averti, pourrait-on dire, que celui dont la passion pour le sport lui a valu le surnom de «Bon ballon» prend la tête du RSP, surtout qu’il l’a commandé par intérim de 2004 à 2005.

Quant au lieutenant-colonel Atogodan Adinaly, il s’en va à Kaya pour seconder le commandant de la 1re Région militaire.  A l’écouter, c’est une promotion : «A mon avis, c’est une promotion du fait que je serai l’adjoint du commandant d’une région militaire. Ici j’étais chef de corps d’un régiment. Quelque part, il y a donc de la promotion parce que le chaînon de commandement a changé». Et pendant son discours, c’est sans détour qu’il a promis à ses anciens éléments qu’avec sa nouvelle affectation, la ville du kourakoura (1) sera bientôt leur pied-à-terre. Ensuite, bien que l’on soit en plein jour, en guise d’au revoir, il les a fait marrer en leur lançant sa formule fétiche connue, qui est «bonne nuit à tout le monde».

 

Issa K. Barry

L’Observateur Paalga du 23 mai 2007

 

 

Encadré

Qui est le lieutenant-colonel Omer Bationo ?

 

Né le 17 mai 1963 à Ouagadougou

1970-1976 : Ecole communale de Zogona

1976-1983 : Prytanée militaire du Kadiogo, Bac A4

1984-1985 : employé au secrétariat général des CDR

1986-1989 : Académie militaire Georges Namoano. Nommé sous-lieutenant.

A sa sortie d’école, il est muté au Centre national d’entraînement commando (CNEC) puis, en 1996, au Régiment de sécurité présidentielle. A suivi de nombreux stages de formation à l’intérieur et hors du pays. Le nouveau chef de corps est décoré de la Médaille d’honneur militaire et  chevalier de l’ordre national. Il est marié et père de trois enfants.



23/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres