L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Mort de Raul Reyes : Poussée de fièvre en Amérique latine

Mort de Raul Reyes

Poussée de fièvre en Amérique latine

 

Le samedi 1er mars 2008, l’armée de Bogota a lancé un raid meurtrier contre les rebelles des Forces armées révolutionnaires colombiennes (FARC) en territoire équatorien. Cette attaque a causé la mort de Raul Reyes, le n°2 des FARC, ainsi que d’une quinzaine d’éléments qui l’accompagnaient. Une terrible perte pour les hommes de Manuel Marulanda. Mais voilà, cette opération commando, plutôt que d’être une action de salubrité publique saluée par tous, est la cause de la brusque poussée de fièvre dans cette partie du monde, où les pro et les antiaméricains se regardent en chiens de faïence depuis des lustres. D’un côté, on a les béni-oui-oui de Washington, emmenés par Alvaro Uribe de la Colombie, et de l’autre, les américanophobes avec Hugo Chavez du Venezuela comme chef de file. En fait, on assiste dans cette partie du monde à une guerre de positionnement et d’influence entre les Yankee et les révolutionnaires bolivares. Une sorte de guerre froide en fait.  

Ce raid a vite tourné à une guerre diplomatique. En effet, Quito, qui crie à la violation de sa souveraineté nationale et de son intégrité territoriale, a déjà rompu ses relations diplomatiques avec Bogota. De son côté, Caracas, qui n’est pas non plus en odeur de sainteté avec Bogota, a immédiatement expulsé l’ambassadeur colombien accrédité auprès de lui.

Depuis, on assiste à une escalade verbale entre ces trois pays. Uribe est allé jusqu’à accuser Chavez d’être le parrain et le bailleur de fonds du terrorisme des FARC et il menace même de le faire poursuivre par la Cour pénale internationale. Ces événements ont aussi une conséquence militaire, car face à la situation, chaque pays bande ses muscles et amasse des troupes aux frontières. Dans ces conditions, il suffit d’une petite étincelle, une incursion ou un malheureux échange de coups de feu avec mort d’homme(s), pour que ça pète fort dans cette zone du globe.

Washington a apporté tout son soutien à Bogota tandis que du côté de Paris, on grince des dents, car selon la diplomatie française, Raul Reyes était un contact dans le cadre des négociations pour la libération des otages notamment d’Ingrid Betancourt, la Franco-Colombienne. On comprend l’embarras sinon l’ire de Paris quand on sait que selon toutes vraisemblances, ce raid a contribué à bloquer la libération d’otages. Une version soutenue par l’Equateur et qui peut aussi être corroborée par les propos de Nicolas Sarkozy, lequel  a déclaré de façon sibylline lors de sa visite en Afrique du Sud qu’il était prêt à aller à la frontière colombienne si c’était la condition de la libération d’Ingrid. Et voilà l’américanophile Sarkozy contraint de dire son mécontentement à Bush.

Alors qu’il est au plus bas dans les sondages, obtenir la libération de la Franco-Colombienne vaudrait au mari de Carla Bruni des points d'or surtout en cette veille d’élections municipales. Autant dire que l’ami Bush ne lui a pas du tout rendu service en filant aux Colombiens  et le tuyau et les moyens de mener cette attaque contre les FARC.

Maintenant, une chose est sûre : l'élargissement des otages est plus que compromis. Chat échaudé craignant l’eau froide, les FARC vont mettre du temps avant de concéder une autre opération de libération. A moins que Chavez, pour reprendre l’initiative et se requinquer, ne fasse pression sur Manuel Marulanda. Mais comme on le voit, la volonté de décapiter les FARC est très forte à Bogota et à Washington. Et ce sont les otages qui vont trinquer, puisque les guérilleros ne se risqueront plus à sortir du bois et à se mettre ainsi à découvert.

La situation est très grave et il urge que l’ONU s’en mêle pour trouver une solution, négocier et faire baisser cette brusque poussée d'adrénaline en Amérique latine.

 

San Evariste Barro

L’Observateur Paalga du 6 mars 2008



05/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres