L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

"Non à la ségrégation !" au Soum

Soum

"Non à la ségrégation !"

A travers cet écrit, véritable plaidoyer pour l'union autour des députés, Moussa Tamboura dénonce la ségrégation ethnique dont certains "individus" se servent comme arme politique.

"Depuis la validation des mandats de nos honorables représentants à l'Assemblée nationale (titulaires comme suppléants), dans certains milieux de la province du Soum, des personnes tiennent des propos d'un autre âge.

En effet, ces milieux animés par des individus à l'esprit et à la vision étriqués par l'amertume se disent en sourdine déshonorés voire indignés par la représentation du Soum au sein de notre auguste Assemblée. Cette représentation, selon eux, serait exclusivement composée d'une autre ethnie, ce qui pour eux (Peulhs) est un paradoxe quand on sait que le Soum est majoritairement peuplé de fulaphones. Ce qu'ils oublient et n'arrivent pas justement à comprendre, c'est que tout système de calcul, qu'il soit politique ou mathématique, repose sur des règles et obéit à une logique implacable. Comme illustration, je leur fais savoir que si 3 est supérieur à 2, c'est tout simplement qu'il y a eu la réunion de deux unités ou de 3 unités pour donner la résultante 3. Peulhs, Mossés, Dogons où qui qu'ils soient, nous les avons votés et ils sont tous des Burkinabè. Les propos tenus sont d'un autre âge, dirais-je, et risquent, s'ils sont entretenus, d'entacher la cohésion sociale au Soum, cohésion déjà fragilisée par le comportement de certains de nos frères qui ne trouvent mieux à faire que de cultiver la suspicion et la délation, sources de division. Certes, nous appartenons à des groupes ethniques ou linguistiques différents, qui ne peuvent pas sur le plan démographique être à égalité, mais cela ne doit pas constituer un prétexte pour écarter tel ou tel groupe du fait de sa minorité. Chaque groupe, quel qu'il soit, apporte sa petite pierre à l'édification de notre cher Soum.

Je me limiterai à ces quelques lignes pour lancer un vibrant appel à tous les fils et filles du Soum à s'unir autour de ces hommes et femmes en qui ils ont placé leur confiance afin que nous relevions ensemble le défi du développement.

Ces hommes ont mérité, chacun à son niveau, d'être là où ils sont aujourd'hui.

Soutenons-les au lieu de médire et attendons."

Moussa Tamboura

Président de l'Union et la fraternité pour le développement du Soum

Le Pays du 4 septembre 2007



04/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres