L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Nous n’irons donc pas au Ghana !

Eliminatoires de la CAN 2008 

Nous n’irons donc pas au Ghana !

 

Après leur défaite il y a deux semaines, à Maputo, les Etalons nous avaient promis qu’ils se racheteraient face aux Taifa Stars de la Tanzanie. Mais samedi dernier, au stade du 4-Août, ils n’ont pu susciter ce semblant d’espoir. Le petit poucet du groupe 7, qu’on croyait une proie facile, a, contre toute attente, infligé une cruelle déception de plus à Moumouni Dagano et ses partenaires battus 1-0. Nous n’irons donc pas au Ghana…, et ça n’étonne personne.

 

C’est un véritable exploit que les Taifa Stars ont réalisé dans l’écurie des Etalons. En ramenant trois précieux points à Dar es Salaam, il ne fait l’ombre d’un doute qu’ils seront accueillis à leur retour comme des héros. Avec 8 points, ils peuvent maintenant rêver puisqu’ils disputeront leur dernier match contre les Mambas dans trois mois sur leur terre. Après le match nul hier dimanche à Maputo entre le Mozambique et le Sénégal (0-0), l’espoir est donc permis pour le tombeur des Etalons. Tout un peuple attend la date du 8 septembre 2007 qui confirmera le renouveau du football tanzanien. 

Au Burkina Faso, par contre, l’heure est aux interrogations puisque plus rien ne va. Comme en 2006, le football burkinabè sera encore absent de la CAN, et ce, pour la deuxième fois consécutive. Ce qui nous arrive est vraiment terrible, et c’est une très grosse désillusion. 

Qu’a-t-il manqué à cette équipe des Etalons ? Les réponses à cette interrogation sont nombreuses et pourtant, ce ne sont pas les moyens qui ont fait défaut. Bien que l’expédition de Maputo ait coûté 40 millions de FCFA, que la Fédération burkinabè de football (FBF) a reçus du ministère des Sports et des Loisirs et non 176 millions, le onze  national n’a pas été capable de faire mieux. 

Samedi dernier, au stade du 4-Août, c’est encore l’envie de gagner qui a manqué aux Etalons. Celle de bien faire, Dagano et ses camarades l’avaient, mais pas celle de gagner. Or, celle-ci est primordiale dans une compétition. Cette équipe est très fragile et l’enthousiasme seul ne suffit pas. On a vu les conséquences avec les balles vendangées devant les buts d’Ivo Mapunda. Le sociétaire de Sochaux a raté à la 33e minute un but en or qui aurait pu provoquer le déclic. Comme lui, Abdoulaye Cissé a gâché une belle opportunité (82e). _Au cours de cette rencontre, ils ont réussi, par instants, à ébaucher plusieurs tentatives par Wilfried Sanou et Jonathan Pitroipa, mais ils ont souvent péché par leur précipitation. Dans ce genre de match, quand on a autant d’occasions sans marquer, on est toujours à la merci d’une erreur ou d’un contre. C’est ce qui s’est passé : Erasto Nyoni profite d’une mauvaise incompréhension de la défense pour ouvrir la marque (70e). Ce but est intervenu après les expulsions de Moussa Ouattara dit «Bouffe-tout» et Shadrack Nsajigwa pour s’être disputés  sur le terrain. 

A trente minutes de la fin de la rencontre, les nôtres ont tout tenté sans parvenir à leurs fins. Les Etalons qui dégringolent et les Taifa Stars qui progressent. Voilà, en deux verbes, le résumé de la partie, qui s’est jouée au mental. C’est cruel pour nous. Les poulains de Didier Notheaux nous ont trahis pour n’avoir pas songé à privilégier plus de vaillance et d’abnégation.

 

Justin Daboné

L’Observateur Paalga du 18 juin 2007

 

Le classement du groupe 7

1er : Sénégal : 8 points + 5

2e : Tanzanie : 8 points -2

3e : Mozambique : 6 points + 0

4e : Burkina Faso : 4 points – 3



18/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres