L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Opérations de lotissements à Koudougou : La commission de litiges a déposé son rapport

Opérations de lotissements à Koudougou

La commission de litiges a déposé son rapport

 

Conscient que les opérations de lotissements dans nos contrées sont presque toujours entachées d’irrégularités et autres malversations causant des frustrations et des victimes, le maire de Koudougou, Seydou Zagré, avait mis en place une commission ad hoc chargée de répertorier tous les cas de litiges ayant jalonné les différents lotissements avant sa prise de fonction. Après 45 jours de boulot, ladite commission a remis son rapport à l'édile de la localité, le mardi 10 juillet dernier.

 

 Présidée par Louis Gonzaga Yaméogo, conseiller municipal, la commission ad hoc a disposé dans un premier temps de 30 jours, ensuite de 15 autres jours (pour les retardataires) pour réceptionner les cas de litiges concernant les parcelles. 1043 cas de plaintes et de demandes insatisfaites ont été recensés et examinés en présence des plaignants. Ces cas sont de cinq ordres dont 303 cas de doubles attributions ; 68 de terrains occupés ; 29 de terrains sans bornes et 610 cas classés sous la rubrique : autres litiges. Certains de ces cas concernent des personnes âgées sans défense, des veuves et des orphelins… Au dire du président de la commission, on ne peut qu’être embarrassé, frustré ou déboussolé au regard de ce sombre tableau.

Dans sa courte intervention avant la remise du gros carton contenant les dossiers litigieux, le président de la commission ad hoc, Louis Gonzaga Yaméogo, a remercié le maire pour la confiance placée en eux. Leur travail, selon lui, a permis de déceler des erreurs majeures, et peut permettre de sauver et de réparer ce qui peut encore l’être.

Le maire Seydou Zagré de son côté s’est dit satisfait du déroulement des travaux de la commission, qui n’ont point été aisés, vu la hargne et le courroux de certains plaignants. Il a promis de prendre contact avec les services techniques afin de baliser le terrain dans le sens de la résolution des litiges. «Ceux qui ne seront pas satisfaits pourront, comme le prévoit la loi, faire recours aux juridictions compétentes pour se faire entendre», a ajouté Seydou Zagré, qui n’exclut pas que des cas d’insatisfaction puissent subsister.

En tout cas, les plaignants fondent beaucoup d’espoir sur les conclusions de cette commission, et chacun nourrit le secret espoir d’être rétabli dans ses droits. Reste à savoir si tout le monde le sera, car il y a plus de cas litigieux à régler que de parcelles disponibles. D’autres grincements de dents en perspective même si cette initiative visait justement à apaiser le climat entourant les lotissements.

 

     Cyrille Zoma

L’Observateur Paalga du 12 juillet 2007



11/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres