L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Où sont passés les prix des lauréats de la foire de Bamako ?

Où sont passés les prix des lauréats de la foire régionale du développement de Bamako ?

Kantigui a appris avec consternation que les lauréats burkinabè de la foire régionale du développement tenue les 14 et 15 novembre 2006 à Bamako n’ont toujours pas reçu un seul copeck des 30 000 dollars que chacun d’entre eux devait engranger. Hormis les gros chèques en carton qu’ils ont reçus au cours de la faste cérémonie de récompense organisée en leur honneur à Ouaga-2000, ces braves hommes et femmes qui ont fait la fierté du Burkina Faso, selon les sources de Kantigui, n’auraient rien eu d’autre de cette aventure. Pire, la majeure partie d’entre eux végèterait en ce moment dans la misère et serait en passe de fermer boutique car n’ayant plus rien pour poursuivre leurs activités. Les intéressés auraient utilisé leurs fonds de roulement dans la préparation de cette compétition sans être jamais remboursés contrairement à ce qui leur avait été promis. De sources proches des lauréats burkinabè, ceux-ci auraient mené maintes démarches auprès des promoteurs de ladite foire, à savoir la Banque mondiale, la maison de l’Entreprise et le ministère du Commerce, de la Promotion de l’entreprise et de l’Artisanat, sans gain de cause. C’est à un jeu de ping-pong qu’ils auraient été plutôt soumis. Désemparés, ils en sont à se demander qui est à la base de cette situation qui frise, à leurs yeux, un marché de dupes. Pour eux, ils ont été utilisés pour atteindre des objectifs inavoués et on les a jetés dans la nature. Tout ce que demandent ces lauréats aujourd’hui, c’est qu’on leur permette au moins de pouvoir travailler en leur remboursant les frais de préparation de cette foire. Quant aux prix, certains lauréats disent laisser les organisateurs avec leur conscience car, se demandent-ils, comment un prix peut-il être soumis à des conditionnalités ? Vivement, que les autorités compétentes prennent à-bras-le corps cette question car il y va de la dignité de tous.

 

Extrait de «Kantigui» in Sidwaya du 2 mai 2007



02/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres