L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Plus rien ne sera comme avant

Députés CDP

Plus rien ne sera comme avant

 

Samedi 12 mai 2007. Quelque une heure après la proclamation des résultats provisoires des élections législatives du 6 mai dernier par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le Congrès pour démocratie et le progrès (CDP) chante, tambours battants, sa victoire. Au siège du parti où se sont amassés militants de base en liesse et députés fraîchement élus, le président du CDP, Roch Marc Christian Kaboré, a  appelé les impétrants à un aggiornamento politique.

 

«Reculez s’il vous plaît». Un militant, bras écartés, fraye le chemin au président du parti, président de l’Assemblée nationale sortante. Des jeunes filles, fanions en mains, chantonnent et dansent à la queue leu leu. Un orchestre, perché sur un podium élevé au fond de la cour, joue la musique. «Je vais à Ouagadougououou, Ouagadougououou, la capitale du CDP !», reprend en chœur, la foule. Soudain, un cercle de militants pousse des cris d’allégresse. Au milieu, le maire Simon Compaoré, marchant à l’aide d’une béquille, fait le show.

Le CDP célèbre sa victoire. Soixante-treize députés sur cent onze. La CENI vient de le confirmer. Reste la validation par le Conseil constitutionnel.

Sont aussi présents à la célébration, d’autres élus du parti : Pascaline Tamini, Salifou Sawadogo, Dieudonné Bonanet, Gisèle Guigma, Mélégué Maurice Traoré, Bognessan Arsène Yé, Jean Léonard Compaoré… Tous  assis au premier rang, visages illuminés.

Transfiguré, le tonitruant maître de cérémonie, Ambroise Tapsoba, s’empare du micro. Les slogans, scandés en mooré, fusent à un rythme époustouflant. Les uns, laudatifs pour le pouvoir, les autres, hostiles à l’opposition. «Je ne l’ai jamais vu dans un tel état ; sans doute s’est-il dopé», s’écrit, admirative, une militante.

A l’ordre du jour de «l’assemblée générale», du reste ce qui a été annoncé comme tel : une seule allocution, celle du président du CDP, Roch Marc Christian Kaboré. La suite ? «La fête jusqu’au matin».

«L’objectif était d’avoir une majorité nette au regard de la IIIe législature de la IVe République dans laquelle nous n’avions que tout juste une majorité absolue», a annoncé, du haut du podium, l’unique orateur de la soirée, réconforté, cette fois, de pouvoir «donner des coudées franches au gouvernement» dans la mise en œuvre du programme du chef de l’Etat  Blaise Compaoré.

Aux soixante-treize impétrants du parti dont les images ont été projetées une à une sur un écran géant, plus question pour le CDP de leur lâcher la bribe comme de par le passé. L’heure de la rupture dans le comportement a donc sonné. Désormais, le bureau politique national (BPN) exercera sur eux et tout au long de leur mandant, un contrôle de conformité avec les missions dévolues au représentant du peuple. «Les députés d’aujourd’hui ne seront plus comme ceux d’hier. Il leur est constamment reproché de couper tout contact avec les populations, une fois leur élection gagnée.  En exerçant ce droit de regard plus prononcé sur leurs activités, le parti entend amener les uns et les autres à jouer leur rôle de [courroie de] transmission des préoccupations des populations au gouvernement. C’est la rupture», a prévenu le chef du parti, avant d’assener : «Le bureau politique prendra toutes ses responsabilités pour qu’il en soit ainsi».

Analysant, après son adresse aux militants, le score «jugé peu honorable» du CDP dans la province du Kadiogo, (quatre sièges sur neuf), Roch Marc Christian Kaboré se dit respectueux de la vérité des urnes même si, se confiant à la presse, il dénonce l’iniquité du mode de scrutin (la proportionnelle au plus fort reste). «Dans le Kadiogo, alors que les députés ont été élus avec 10000 voix, d’autres l’ont été avec seulement 6000. Le mode de scrutin appliqué aux législatives favorise les petits parti», a- t-il regretté.

 

                                            

Alain Saint Robespierre

L’Observateur Paalga du 14 mai 2007



14/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres