L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Quand la douane interpelle un convoi militaire

Quand la douane interpelle un convoi militaire

Un dysfonctionnement ou une absence de communication entre la hiérarchie militaire et celle de la Douane aurait pu dégénérer dans la nuit du lundi 22 janvier à Ouagadougou aux portes de Ouagar-Inter.

De quoi s’agit-il ? Plus d’un usager de la circulation a été intrigué par cette longue colonne de remorques de camion escortées par des motards de la Gendarmerie nationale en cette nuit-là. Que pouvaient-elles bien convoyer ? De sources concordantes, ce serait du matériel militaire destiné à la Direction centrale des magasins de l’Armée.

Des témoins affirment qu’au niveau de Ouagar-Inter, un douanier à bord d’une voiture Mercedes s’interposa entre les motards et les remorques de camions, intimant l’ordre de les conduire en douane. Vrai ou faux ?

Toujours est-il qu’après des échanges verbaux, les convoyeurs des remorques auraient consenti à bifurquer à la Douane de Ouagar-Inter. Pourtant, il est de notoriété publique que le matériel militaire est toujours revêtu du sceau secret Défense, ne devant pour aucun motif être exposé à ciel ouvert. Si un contrôle du convoi litigieux s’imposait, sa destination finale n’était-elle pas l’endroit le plus approprié ?

Que se serait-il passé si les convoyeurs du lundi nuit n’avaient pas obtempéré ? Autant de questions, cher cousin, qui m’amènent à conclure qu’il suffit souvent d’un petit déficit de communication pour que Rome brûle. Dieu merci, ce ne fut pas le cas, et espérons qu’à l’avenir, le transbordement du Port de Téma à Ouaga se fera dans le plus grand secret.

Extrait de Une lettre pour Laye, dans L’Observateur du 26 janvier 2007

 



26/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres