L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Ramadan en Algérie : Allons pour la trêve de Dieu

Ramadan en Algérie

Allons pour la trêve de Dieu

 

C'est désormais de notoriété publique : les musulmans vivant au sein d'un même pays débutent rarement le jeûne le même jour. Cette situation s'expliquerait par le fait que le top de départ du carême des fidèles de la religion de Muhammad est conditionné par  l'apparition du croissant lunaire, difficile à percevoir justement le premier jour.

Si l'on ne s'accorde pas toujours sur le début et la fin du jeûne, l'unanimité est cependant faite sur le contenu du mois de Ramadan, au cours duquel tout musulman pubère et sain d'esprit doit s'abstenir de manger, de boire, de fumer, d'avoir des relations sexuelles, du lever jusqu'au coucher du soleil.

Le Ramadan occupe une place de choix dans l'islam. Il correspond au 9e mois du calendrier musulman, et c'est en cette période que le Coran a été révélé au Prophète. C'est dire qu'il revêt une grande charge historique et reste  tout un symbole pour le croyant. C'est un moment de piété, de repentir, d'accomplissement d'actes qui purifient le cœur et fortifient la foi. En somme, le jeûne doit permettre au jeûneur de se rapprocher de son prochain et de son créateur.

Cependant, il y a lieu de constater que dans certains pays musulmans, comme l'Algérie, les pratiques durant le mois du Ramadan semblent être aux antipodes des prescriptions divines. La période du jeûne est plutôt source d'angoisses pour les populations du fait des multiples actes de violence perpétrés et revendiqués par des islamistes ou des groupes terroristes agissant sous leur couvert. On se souvient, il y a seulement une dizaine de jours, c'est-à-dire le 6 septembre dernier, un attentat suicide visant le cortège du président Abdelaziz Bouteflika a fait 22 morts et plus de 100 blessés.

A quelques jours du jeûne, cette scène macabre augure sans doute la montée de la violence ; ce qui suscite de nombreuses interrogations. Si les tueries, somme toute condamnables, visaient seulement ceux que ces islamistes appellent les "ennemis d'Allah", cela pouvait peut-être passer facilement. Mais que des musulmans, en ce mois où on ne parle que de piété, se livrent à une boucherie de leurs frères, c'est à ne rien comprendre à cette logique. Au nom de quel Dieu agissent-ils ?

En réalité, comme aime le dire un confrère, ils ne croient ni en Allah ni en Satan. C'est plutôt eux les "infidèles", car n'ayant aucune considération pour la vie humaine insufflée par l'Etre suprême.

Au lieu donc que le Ramadan soit une trêve pour se consacrer à Allah, il symbolise le retour des démons avec à la clé de nombreuses victimes innocentes qui ne cherchent que la paix pour gérer leurs conditions sociales déjà exécrables.

Heureusement, la violence n'est pas l'apanage de tous les pays. L'extrémisme religieux, même s'il existe, se limite aux propos enflammés lors des prêches. Au Burkina, la coexistence pacifique entre les religions est une réalité.

En ce mois de Ramadan, ils sont nombreux au Faso ceux qui accomplissent ce 4e pilier de l'islam et adoptent des attitudes pieuses ne serait-ce que pour la circonstance.

Toutefois, il faut déplorer la cherté des produits durant cette période où les commerçants profitent de la frénésie consommatrice pour augmenter les prix.

Par ailleurs, les nuisances sonores dans les quartiers à travers les prêches ainsi que l'installation des lieux de prière spontanés sont à proscrire.

Le Ramadan ne doit pas seulement permettre au croyant de se rapprocher d'Allah, il doit aussi et surtout raffermir ses liens de solidarité et de fraternité avec ses frères qui ont choisi une autre façon d'adorer Dieu. Comme on ne cesse de le clamer, "La paix n'est pas un mot, mais un comportement".

 

Adama Ouédraogo Damiss

L’Observateur Paalga 14 septembre 2007



13/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres