L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

RDB/ Banfora : Amary Sanogo claque la porte

RDB/ BANFORA

Amary Sanogo claque la porte

La rumeur a longtemps couru dans la cité du Paysan noir sur la démission de Amary Sanogo du RDB. Le secrétaire général du Rassemblement pour le développement du Burkina (RDB), section de Banfora, a finalement claqué la porte du parti le lundi 30 avril 2007. Il a déposé ses valises au Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti au pouvoir.

Dans une correspondance datée du 30 avril et adressée au président national du Rassemblement pour le développement du Burkina (RDB), Amary Sanogo, 2e vice-président national, dit que sa démission fait suite à une réflexion mûrie. Elle s’est faite également dans le souci de la recherche de l’unité des fils de la région pour son édification politique, économique et sociale.

Nous avons rencontré Amary Sanogo le mardi 1er mai 2007 au siège du CDP alors qu’il attendait d’être reçu par Benoît Ouattara, commissaire politique régional de ce parti. Selon lui, beaucoup de choses qui auraient pu conduire plus d’un militant fieffé à la démission se sont passées au sein du RDB/ Banfora après le décès de Mamadou Koné. La succession de ce dernier, la suspension de la police municipale à un moment donné, la nomination d’un nouveau commandant au sein de ce service, l’organisation du forum ECOLOC, le lancement de l’opération Banfora ville nouvelle et celle du CREPA sont autant d’activités que le maire Souleymane Soulama aurait menées, selon Amary Sanogo, sans l'associer ni concerter les militants. "J’ai fait table rase de tout cela dans le souci de sauvegarder le parti", dit-il, avant d’ajouter que la confection de la liste pour les élections législatives a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Sur cette liste, les SG départementaux du parti auraient souhaité, au cours de la réunion d’appréciation des candidatures, que leur SG provincial, en l’occurrence Amary Sanogo, conduise la liste de la Comoé. C’est donc avec surprise qu’ils ont vu Makoura Héma occuper cette place. Cette dame, selon Amary Sanogo, est la cousine du maire, et son positionnement donne l’impression au démissionnaire que le RDB, dont il est l’un des pères fondateurs, devient une chose familiale. Toujours selon lui, sa démission ne doit pas surprendre puisque c’est ce que voulait le président national du parti qui, depuis les déconvenues entre lui et le maire Soulama, a séjourné deux fois à Banfora sans chercher à le rencontrer, lui Amary, à plus forte raison tenter une réconciliation entre eux. Pour montrer sa franchise avec son ex-parti, il dit s’être rendu sur la tombe de Mamadou Koné, chez le chef de canton et chez certains ténors du parti à Banfora. A tous ceux-ci, il a demandé de bien comprendre la situation.

Mamoudou Traoré

Le Pays du 3 mai 2007



03/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres