L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Saïdou Rouamba ou l’orgueil d’un capitaine

2e étape : Tenkodogo-Fada (124 km)

Saïdou Rouamba ou l’orgueil d’un capitaine

 

Le capitaine des Etalons cyclistes, Saïdou Rouamba, ne s’est pas laissé conter par la suprématie des coureurs libyens lors de la 2e étape de la boucle du coton, courue hier mardi 15 mai entre Tenko et Fada (124 km). Au terme d’un sprint final avec le meilleur libyen, Rouamba, le capitaine courage, s’est imposé sur le fil en 3h 02mn 12s, soit une vitesse de 40,834 km/h.

 

Après le triplé des Libyens lors de l’étape inaugurale, Ziniaré-Manga, il fallait s’attendre à un sursaut d’orgueil ou même à la révolte des autres cyclistes de cette 3e boucle du coton, les Burkinabè en premier ; eux qui,  les 2 éditions passées, écrasaient tout sur leur passage. Sur la 3e boucle, la donne est toute autre, car il y a du costaud sur la route ; à commencer par les Libyens, nouvellement arrivés et qui vont sérieusement mettre à rude épreuve tous ceux qui prétendent au maillot blanc du leader.

Au départ de Tenkodogo à 8h 00 un seul coureur n’a pas pris part : il s’agit du Nigérien Adam Hachimon. Sa formation se rétrécit d’ailleurs comme une peau de chagrin. Dans ce climat toujours ambiant à ce début d’hivernage, c’est alors parti pour l’habituelle animation. Au niveau du pont situé au km 20 (c’est-à-dire après 20 km de course), une chute se produit. Sont concernés Ibrahim Alzouma et Houdo Sawadogo. Le second est blessé au 2e degré, mais refuse d’abandonner.

Au premier point chaud à Koupéla, soit au km 43, le Libyen Ali Seghewir est le plus prompt. Il est le 2e à l’arrivée à Manga. A Gounghin au km 75, c’est Wahab Sawadogo qui réalise le sprint parfait dans un groupe d’échappés dont 6 Libyens, 3 Burkinabè et 1 Français. Ils avaient une avance de plus de 20 secondes sur le reste du peloton. A Diapangou à 19 km de l’arrivée, il y avait un autre sprint intermédiaire, coiffé toujours par Wahab. Il fallait donc forcément compter avec les Burkinabè à l’arrivée dans la cité de Yandabili.

L’arrivée se disputera dans un sprint entre Rouamba et le Libyen Ahmed Atunsi, détenteur du maillot blanc (l’équivalent du maillot jaune). Le capitaine burkinabè est le plus vif. Il s’impose dans un déhanchement impressionnant et laisse son poursuivant à 3 secondes. Le 2e groupe (Ali Seghewir, Saïdou Sanfo, Wahab et Jérémie Ouédraogo) arrive avec 10 secondes de retard. 

Le temps mis pour parcourir les 124 km est de 3h 02mn 12s, soit une vitesse moyenne de 40,834 km/h. Ahmed Atunsi conserve sont maillot blanc à 26 secondes de Rouamba. Ce mercredi 16 mai, le cap sera mis sur la 3e étape, entre Ouaga et Koudougou (94,2 km).

 

Les 5 premiers de l’étape Tenko-Fada

 

1er, Saïdou Rouamba : 3h 02’ 12’’

2e, Ahmed Atunsi à 3’’

3e, Amin El Kilami à 10’’

4e, Saïdou Sanfo à 10’’

5e, Abdoul Wahab Sawadogo à 10’’

 

 

Sur la boucle du coton

Kader Traoré

L’Observateur Paalga du 16 mai 2006



16/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres