L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Une poubelle qui côtoie les malades

Les Figas du jour

 

Vu !

Hôpital Yalgado

Une poubelle qui côtoie les malades

 

Si vous avez l'occasion d'aller à l'hôpital Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou, empruntez les escaliers du grand bâtiment central pour monter en médecine interne et précisément au service du Pr Drabo. A ce niveau, tournez derrière les chambres des malades, juste derrière la fenêtre du Dr Dieudonné Ouédraogo (rhumatologue), vous verrez un dépotoir de cartons, de papiers et d'objets divers.

Un hôpital doit, par essence, présenter un environnement qui tient compte de l'hygiène. Et cette image de poubelle qui côtoie la fenêtre des patients n'est pas digne d'une structure de référence comme ce centre hospitalier universitaire.

Avec ça, on donne des arguments supplémentaires à ceux qui disent que Yalgado est un mouroir. Madame la directrice générale, vous êtes interpellée pour faire dégager ces saletés.

 

 

 

Insolite

Immobilisé de la sorte, il ne s'égarera pas !

 

 

Une réfugiée touarègue a eu cette idée géniale d'attacher son bébé à un coussin, afin qu'il ne s'égare pas en son absence et surtout qu'il ait l'impression d'être au dos. Quelle ingéniosité !

 

 

 

Alerte

Feux tricolores de l'échangeur de l'ouest

Ce n'est pas le moment de tomber en panne !

 

Il y a quelque temps, nos autorités lançaient les travaux de construction de l'échangeur de l'ouest à Gounghin.

Ceux en charge des travaux avaient prévu qu'il y aurait des désagréments, mais qu'ils seraient amoindris au maximum.

Les usagers de la nationale 1 attendaient donc de voir à quelle sauce ils seraient mangés.

Arrivèrent alors les différentes déviations avec tous leurs désagréments. Il fallait s'y attendre, car on ne peut faire des omelettes sans casser des œufs.

Seulement, là où il y a un hic, c'est que sur certaines voies de déviation, subitement des feux tricolores sont en panne. Non ! Ce n'est vraiment pas le moment :

depuis plusieurs jours, la route qui va du côté ouest de l'église St-Pierre de Gounghin (sect. 9) pour traverser la Nationale 1 et passer devant l'entrée principale de la nouvelle agence de la BACB (sect. 8) n'a plus de feux fonctionnels.

Une situation qui crée un véritable embouteillage à l'intersection sus-citée et qui n'émeut pas les agents de sécurité postés en ces lieux.

Hier dans la matinée, le même scénario existait au niveau des feux tricolores situés au côté est du cimetière de Gounghin.

Heureusement, en début d'après-midi le problème avait été résolu.

Reste maintenant le cas que l'on endure devant les nouveaux locaux de la BACB à Gounghin, non loin de l'église St-Pierre. Alors, messieurs les responsables, le moment est vraiment mal indiqué pour que les feux tricolores tombent en panne à proximité de l'échangeur de l'ouest sur  les voies de déviation.

 

 

A la BNSP

2 bébés abandonnés, retrouvés vivants

 

Du 2 au 8 juin 2008, la première compagnie de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP) a effectué 119 sorties pour venir en aide à 150 victimes d'accidents de la route dont aucune n'est décédée.

Quelques détails :

- 31 cyclomotoristes ont été renversés par des automobilistes ;

- 69 usagers d'engins à deux roues ont eu des accrochages entre eux ;

- 18 piétons ont été percutés par des mobylettes et 2 autres par des voitures ;

- 24 citoyens, ayant perdu l'équilibre de leur monture, sont tombés tout seuls.

Outre les sorties pour causes d'accidents de la circulation, les hommes de la Brigade ont effectué 94 rotations pour, par exemple, descendre le corps d'un pendu à environ 2 km du croisement de l'avenue Yatenga avec la  route Espace Talba (face au garage SOTRANS).

24 individus, pris de malaises, ont été conduits vers des centres de soins et l'on a procédé à 14 évacuations sanitaires.

3 femmes en couches ont bénéficié des services des sapeurs-pompiers afin de rejoindre des maternités.

2 bébés ont été respectivement abandonnés dans la zone à habitats spontanés de Nagrin (vers Ouaga 2000) et vers le chateau d'eau du secteur 21. Les mômes sont tous vivants.

 

 

Dans nos maternités

 

Au cours de la semaine du 2 au 8 juin 2008, la maternité "Pogbi" a enregistré la venue au monde de 14 garçonnets et de 11 fillettes. Les poids à la naissance de ces enfants varient de 2,3 kg à 3,7 kg.

La structure sanitaire de "Gounghin" (sect. 8) a inscrit dans ses registres 42 bébés dont 25 mouflets. On y a déploré 2 avortements. Là, la fourchette des poids lors de la venue au monde va de 2,1 kg à 3,75 kg.

 

L'Observateur Paalga du 10 juin 2008



10/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres