L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Violence faite aux femmes : Un concert pour dire non

Violence faite aux femmes

Un concert pour dire non

 

Le Centre culturel américain organise, le 25 novembre 2007, le concert d'ouverture du Festival sacré de musique de Ouagadougou. Cette manifestation est dédiée à la lutte contre la violence faite aux femmes. C'est ce qui ressort de ce communiqué de presse de l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique.

 

Le Centre culturel américain est fier d'organiser, le 25 novembre 2007, le concert d'ouverture du Festival sacré de musique de Ouagadougou. Le concert va débuter à 18h 30 au Centre culturel américain, sis 674, avenue John F. Kennedy, et sera animé par Issouf Ouédraogo, Vision, et Anita Beamon-Freeman. Il est ouvert au public et l'entrée est gratuite.

Le 25 novembre marque également la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes. A cette occasion, l'ambassade des Etats-Unis au Burkina Faso va dédier le concert d'ouverture du Festival sacré de musique de Ouagadougou à cette cause.

La violence contre les femmes existe dans des proportions épidémiques, elle se produit sous forme d'abus domestiques, de crimes d'honneur-connexes ; de trafic de sexe ; de pratiques culturelles nuisibles ; ou dans le contexte de la guerre et des conflits. Cette violence a des répercussions dévastatrices, affectant la santé personnelle des femmes, de la famille et de la communauté. Les femmes doivent être libérées de cette menace afin de jouir entièrement de leurs droits et de participer efficacement à la construction de la société. L'ambassade des Etats-Unis d'Amérique à Ouagadougou soutient les efforts du gouvernement américain à :

- promouvoir un développement économique plus rapide et à sauvegarder la capacité des femmes à y participer ;

- protéger les femmes contre la violence en encourageant les gouvernements locaux à passer et à imposer une législation plus renforcée ;

- encourager les leaders de la communauté à condamner publiquement la violence contre les femmes ;

- prévoir des abris pour les victimes, afin qu'elles puissent avoir un endroit sûr pour projeter de nouvelles vies ;

- favoriser la de-stigmatisation des plaintes criminelles de viol, y compris la possibilité d'empêcher l'infection par le HIV à travers la disponibilité de la prophylaxie postexposition (PEP). Les Etats-Unis attachent une grande importance à la lutte contre la violence faite aux femmes à travers le monde et à la protection des droits humains des femmes, et l'ambassade des Etats-Unis est fière de dédier cette manifestation culturelle à cette cause. En plus, le Centre culturel américain organisera, le 3 décembre 2007, un séminaire sur les problèmes de violence contre les femmes au Burkina Faso, en partenariat avec l'ONG WILDAF.

 

Ouagadougou, le 20 novembre 2007

 

Embassy of the United States of America

Public affairs section

01 P.O. Box 539

Ouagadougou 01, Burkina Faso

L’Observateur Paalga du 22 novembre 2007



21/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres