L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

12 mois de prison ferme pour l’agresseur du forestier de Yé

12 mois de prison ferme pour l’agresseur du forestier de Yé

Pour avoir agressé et blessé l’agent forestier de Yé le 12 janvier dernier à 5 h du matin, Lassina Sidibé a été condamné à 12 mois de prison ferme, le 6 avril dernier, par le tribunal correctionnel de Tougan. Le prévenu qui exploitait frauduleusement des produits forestiers notamment du bois de chauffe a utilisé son coupe -coupe pour blesser gravement la victime qui voulait l’interpeller. Les débats ont révélé que le prévenu a bénéficié de la complicité de Adama Dissa, ancien pépiniériste. Ce dernier a renseigné et accompagné l’agent forestier pour interpeller le prévenu. C’est pendant que l’agent forestier discutait avec le prévenu dans la pénombre que l'ancien pépiniériste a disparu. Toute chose qui a permis au prévenu de passer à l’acte. Après avoir commis son forfait, il a pris la poudre d’escampette, abandonnant la victime dans le coma. Il a fallu la perspicacité de la gendarmerie pour l’identifier et l’appréhender. Le prévenu qui n’a pas nié les faits, prétexte que pour faire face à des frais d’ordonnance, il s’était vu obligé d’aller chercher le bois avec sa charrette. Qu’à cela ne tienne, il ne justifie pas son acte. Le procureur a requis à son encontre une peine de 6 mois ferme. Il n’a pas été suivi par le tribunal qui a estimé que les faits étaient suffisamment graves au regard du certificat médical. Il a prononcé une sentence de 12 mois ferme. Compte tenu de la mauvaise foi du complice, ce dernier a été condamné à 6 mois avec sursis. La hiérarchie de l’agent s’est dit satisfaite du procès et du verdict, qui sans doute va dissuader certains délinquants. On se rappelle encore qu’en 2005 un assistant des eaux et forêts avait été mortellement blessé à Nouna. Aussi le renforcement des effectifs dans les postes et la dotation conséquente en logistique et en armement pourraient permettre à ces vaillants agents forestiers de mener à bien et dans la quiétude, les missions à eux confiées.

Extrait de «On en parle» in Le Pays du 18 avril 2007



18/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres