L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

36 652 prétendants au baccalauréat 2007

Session normale du baccalauréat 2007

36 652 prétendants

 

C'est le 03 juillet 2007 que démarreront sur l'ensemble du territoire national les épreuves de la session normale du baccalauréat 2007. Pour cette année, l'Office du baccalauréat, chargé de l'organisation pratique, a enregistré au total 36 652 candidats, contre 30 000 initialement attendus, qui composeront dans 63  centres d'examen.

Selon la direction de l'Office, qui a organisé une rencontre regroupant les acteurs directs de la gestion du bac le jeudi 21 juin dernier, tout est mis en œuvre pour que la session normale de 2007 se déroule dans de bonnes conditions.

 

Cette année encore, le nombre de candidats inscrits au baccalauréat a  subi une hausse sensible par rapport aux années précédentes. De 25 106 candidats en 2005 et 27 665 en 2006, ils sont passés à 36 652 inscrits à la session normale de 2007 pour l'obtention du diplôme qui leur ouvrira les portes de l'enseignement supérieur, soit une augmentation de 8 987 postulants par rapport à l'année dernière et 6 652 de plus que les estimations prévisionnelles. On dénombre 13 111 filles contre 23 523 garçons, soit une augmentation de 2 885 filles et de 6 081 garçons par rapport aux effectifs de l'année dernière. Parmi les inscrits, 12 993 sont des candidats libres.

Les 36 652 candidats de la session 2007 sont répartis dans 149 jurys contre 125 initialement prévus, ce qui a conduit à l'ouverture de 24 jurys supplémentaires.

En termes d'effectifs, le centre de Ouagadougou enregistre le plus grand nombre de candidats (18 528), répartis dans 28 centres d'examen, suivi de celui de Bobo-Dioulasso avec 6 703 candidats pour 11 centres. Les petits effectifs sont ceux de Manga (695 candidats), de Gaoua (574 candidats) et de Dori (295 candidats).

Selon la classification par catégorie, le baccalauréat du second degré (enseignement général) vient en tête avec 26 103 candidats sur les 36 652, suivi du baccalauréat de technicien (enseignement technologique), avec 10 197 candidats, et du baccalauréat professionnel (formation professionnelle), avec seulement 229 sur le total des inscrits de cette session 2007. Sur l'ensemble des 16 séries au programme, la série «D» est de loin la plus importante en effectif avec 13 995 inscrits, suivie de la série «A4», qui totalise 11 878 inscrits. Les plus faibles effectifs sont ceux des séries «A5», qui compte 20 candidats, et «AA» avec seulement 13 candidats.

Les particularités de cette session sont les suivantes :

- une forte croissance du nombre de candidats, car, contre toute attente, le taux habituel de croissance des effectifs des candidats, qui est de 8,5%, est passé à 32%, ce qui correspond un effectif de 36 652 candidats. Cela fausse les prévisions initiales du budget 2007. A cela il faut ajouter l'incidence financière due à la mise en œuvre de la nouvelle formule du baccalauréat ;

- la mise en œuvre de la réforme du baccalauréat, adoptée en conseil des ministres et dont l'innovation principale réside dans l'administration de l'ensemble des épreuves d'une même série à tous les candidats de la série, avec le principe de l'admission au premier tour.

L'une des conséquences de cette réforme est l'allongement de la durée de l'examen, qui passe de 11 jours en 2006 à 17 jours en 2007 ;

- l'ouverture de deux centres secondaires, l'un à Tougan et l'autre à Yako ;

- la création d'un jury pour la série G2 à Koudougou dans le but d'accueillir les candidats de Koudougou et de Dédougou conformément aux suggestions des Directeurs régionaux du Centre-Ouest et de la Boucle du Mouhoun ;

- l'utilisation d'établissements techniques privés où administrer les épreuves pratiques des baccalauréats F2 et F3.

En ce qui concerne le calendrier du déroulement du BAC 2007, les épreuves du premier tour commencent le mardi 03 juillet. L'oral des langues (séries A3, A4, A5, G1, G2, bureautique-secrétariat, bureautique- comptabilité) se déroulera du vendredi 06 au mardi 10 juillet 2007. La délibération et la proclamation des résultats du premier tour sont prévues pour le 11 juillet 2007.

Les épreuves du second tour sont programmées pour avoir lieu les samedi 14 et lundi 16 juillet 2007 ; la délibération et la proclamation des résultats d'admission finale se feront le jeudi 19 juillet 2007.

 

Mise en œuvre de la nouvelle formule

 

La session normale du BAC de cette année prendra fin le samedi 21 juillet 2007 à 17 heures. La nouvelle formule du baccalauréat entraîne une incidence financière importante du fait de l'augmentation de la durée de l'examen, de l'administration de toutes les épreuves d'une même série à tous les candidats de la série au premier tour et de la préparation des trois épreuves supplémentaires pour le second tour. Cette incidence a été prise en compte par l'Etat.

Dans le cadre de la préparation de la mise en œuvre de la nouvelle formule du baccalauréat, le président de l'Université, le Pr Odile Germaine Nacoulma, a rencontré le jeudi 21 juin 2007 toutes les parties prenantes à l'organisation du baccalauréat session 2007. Par ailleurs, des sorties d'explication dans les 13 DR du MESSRS ont été conduites par le Professeur Gustave B. Kabré, vice-président chargé des Enseignements et des Innovations pédagogiques de l'Université de Ouagadougou, en sa qualité de Président de la commission de relecture des textes du baccalauréat. Ces sorties ont permis de satisfaire les besoins d'informations de l'ensemble des partenaires de l'éducation dans chaque Direction régionale, et de recueillir des suggestions importantes de nature à améliorer l'organisation et le déroulement de l'examen.

En marge de l'explication de la nouvelle formule du baccalauréat, une séance de travail a eu lieu à Bobo-Dioulasso afin d'envisager la faisabilité de la décentralisation de certaines opérations de l'organisation du baccalauréat dès la session de 2008 dans la région des Hauts-Bassins qui abrite déjà une annexe de l'Office du baccalauréat.

 

Jean-Baptiste Ilboudo

Chargé de communication de l'Université de Ouagadougou

L’Observateur Paalga du 28 juin 2007



27/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres