L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

A chacun son "15-Octobre"

"Association 2000 pour le progrès"

A chacun son "15-Octobre"

 

Déjà du bruit avant le 15 octobre. A quelque 2 mois du 20e anniversaire du changement politique d'octobre 1987, l'Association 2000 pour le progrès a animé une conférence de presse le 7 août 2007 à la Maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou. Une occasion pour elle de présenter un document de 42 pages intitulé "Plan stratégique quinquennal d'accompagnement" aux actions du chef de l'Etat.

 

Le 15-Octobre n'est pas vu à travers le même prisme par tous. Pour l'"Association 2000 pour le progrès", cette date marque "le 20e anniversaire de la renaissance démocratique du Burkina Faso". En perspective à la commémoration de cet événement, elle a présenté aux hommes de médias un document intitulé "Plan stratégique quinquennal d'accompagnement", au programme du chef de l'Etat. Ce document est un guide d'actions qui expose les intentions de ses auteurs.

L'"Association 2000 pour le progrès" s'est fixée pour missions de vulgariser le "progrès continu pour une société d'espérance" jusqu'au plus petit hameau du Burkina Faso ; d'organiser la jeunesse pour une synergie d'actions autour des grandes activités de mise en œuvre du programme politique du président Blaise Compaoré  ; de contribuer à la réalisation de microprojets, afin de participer à l'autoemploi et d'entretenir un climat de paix et de solidarité.

En réponse à une question relative aux actions posées par la structure, les responsables ont égrené un chapelet d'initiatives.

L'Association a concentré son travail autour des secteurs tels que l'agriculture et l'artisanat. Par exemple, de jeunes filles ont bénéficié de sessions de formation dans les domaines de la couture, de la coiffure et des techniques de confection d'effets d'habillement pour nouveau-nés.

Au sujet de la célébration du 15-Octobre, le président de l'"Association pour le progrès", Lucien P. Ilboudo, a soutenu que chacun peut se manifester comme il veut. Pour lui,  l'époque du dicktat est révolue, et il affirme au passage : "La presse écrit librement ; dans les cabarets, les causeries se tiennent sans crainte".

Concernant la multitude de mouvements qui gravitent autour de Blaise Compaoré, les conférenciers ont laissé entendre qu'aucune association ne peut se vanter de mobiliser à elle seule la jeunesse burkinabè. C'est pourquoi, ils ne trouvent pas de frontière entre leur structure et les autres.

L'"Association 2000 pour le progrès" est un mouvement national de jeunes, reconnu officiellement en juin 1998, dont Salif Diallo, ministre de l'Agriculture, de l'Hydraulique et des Ressources halieutiques est le parrain.

 

Emile Gandema

Stagiaire

L’Observateur Paalga du 9 août 2007



08/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres