L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Audiences foraines : Sortir du carcan des chiffres

Audiences foraines

Sortir du carcan des chiffres

Les audiences foraines ont tenu leur premier pari : débuter le 25 septembre 2007, date indiquée, et faire mentir les plus pessimistes. Bien que le lancement solennel simultanément dans les villes symboles de Ouragahio (Chez Laurent Gbagbo) et Ferkéssédougou (Chez Guillaume Soro) n'ait pas fait le plein de postulants à l'identification, c'est tout de même une étape importante vers les élections, qui a été enclenchée. Elle est d'autant plus déterminante que de la bonne conduite des audiences foraines, dépendra en partie la crédibilité du fichier électoral.

Pour cette raison et pour d'autres causes tout aussi sensibles, l'opération suscite un débat passionné et malheureusement des positions tranchées. Pourtant, pour la sérénité indispensable aux techniciens qui travaillent sur le terrain, il faut sortir du carcan des chiffres. Car c'est un océan qui sépare les 300 000 personnes à identifier selon le camp du pouvoir, des 3 millions au moins avancés par une frange de l'opposition. Cette guéguerre des chiffres risque d'être le gros grain de sable qui pourrait faire gripper la machine encore bien fragile du processus qui devrait conduire à des élections acceptables. Il serait donc souhaitable que les politiciens soient, autant que faire ce peut, tenus à l'écart des audiences foraines et que seuls comptent les critères consensuels mis sur la table. Du reste, les audiences foraines sont ponctuelles et se déroulent dans un contexte bien précis. Elles dureront trois mois. Puis entreront en action les institutions traditionnelles d'identification qui retrouveront ainsi leurs prérogatives et ce, dans un contexte apaisé. Après tout, chaque citoyen a bien le droit d'être reconnu comme tel et de bénéficier des documents idoines. Pour le bon déroulement des audiences foraines, il urge donc de dépassionner le débat et de mettre fin à cette guerre des chiffres, qui pollue l'atmosphère.

Morin YAMONGBE

Le Pays du 27 septembre 2007



27/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres