L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Baisse des prix à partir d'aujourd'hui

PRODUITS DE PREMIERE NECESSITE

Baisse des prix à partir d'aujourd'hui

Trois membres du gouvernement que sont Mamadou Sanou du Commerce, Jean-Baptiste Compaoré des Finances et du Budget et Philippe Sawadogo de la Communication, étaient face à la presse hier dimanche 9 mars dernier, en fin de matinée. Il s'est agi d'annoncer à tous les Burkinabè, la nouvelle de la baisse des prix de certains produits de grande consommation, à partir d'aujourd'hui 10 mars 2008. Les produits concernés sont le lait, le riz, le sucre, le sel, l'huile, le savon, et les pâtes alimentaires.


La vie devrait être relativement moins chère pour le consommateur burkinbè à partir de ce lundi matin. Tous les commerçants grossistes comme détaillants devraient, en principe, arracher sur certaines marchandises, les étiquettes portant les prix actuels, et les remplacer par de nouvelles étiquettes portant des prix plus bas. A titre d'exemple, le sac de 50 kg de riz indien 100% brisure devrait être cédé à parir de ce matin, à 13 700 F au lieu de 15 000 F; le prix du sachet de 200g de pâte alimentaire nationale (Pastani) devrait chuter de 175 F à 150 F, etc. (voir tableau en annexe). Cette baisse des prix, selon le ministre Philippe Sawadogo, est consécutive à la décision du gouvernement de renoncer aux droits de douanes (DDD) sur certains produits importés (lait, sel, riz,) et à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur certains autres produits de production nationale (pâtes alimentaires, huile, savon). La décision fait suite également, selon le ministre du Commerce, à une rencontre de concertation tenue samedi dernier entre le gouvernement et les syndicats des commerçants et des importateurs. Il s'est agi pour le gouvernement, d'insister sur l'application réelle de ces mesures au niveau des commerces, de sorte à ce que les bénéfices échoient effectivement au consommateur.


Des contrôles de prix dès ce matin


Car "il n'est pas question que le gouvernement renonce aux droits de douane et que des commerçants maintiennent les prix, pour grossir leur marge bénéficiaire", a prévenu le ministre Mamadou Sanou. Des contrôles seront effectués sur le terrain dès ce lundi matin, pour vérifier l'application de ces nouvelles mesures. De même, a ajouté le ministre Jean-Baptiste Compaoré des Finances et du Budget, des magasins-témoins seront mis en place pour davantage de visibilité et plus de transparence par rapport à l'évolution des prix au Burkina.

Par Paul-Miki ROAMBA

Le Pays du 10 mars 2008



10/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres