L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Cinq trafiquants de faux billets arrêtés

OUAHIGOUYA

Cinq trafiquants de faux billets arrêtés


Le 10 mai dernier, la police de Ouahigouya a arrêté cinq trafiquants de faux billets à Méné, village situé à 30 km de Ouahigouya, dans le département de Koumbri. Les forces de l'ordre ont pu saisir des mains des trafiquants la somme de 4 308 000 F CFA en faux billets. C’est le mardi 29 mai qu’ils ont été présentés à la presse.


Dans le village de Méné, le 10 mai dernier, ce sont deux trafiquants qui ont été arrêtés. Il s’agit de Tasséré Ouédraogo et Souleymane Ouédraogo. A priori, ils sont au nombre de cinq, dont trois constituent le cerveau de la bande. Ce sont : Tasséré Ouédraogo, Abdoul Aziz Sana et Amidou Sankara. Les deux complices sont : Haty Sawadogo et Souleymane Ouédraogo. Deux autres, Baba et un Malien, Saïdou Cissé, seraient toujours en cavale. Lesdits billets auraient été imprimés au Ghana. Ce sont des coupures de 1 000 F, 2 000 F, 5 000 F et 10 000 F CFA. Il y avait même des dollars. Le réseau opérait au Ghana et au Mali. Depuis lors, il a pu ventiler la somme de 6 000 000 de francs dans les villes plus haut citées. Les faussaires se ravitaillaient au Ghana avec 1 000 000 de francs de faux billets, pour avoir au Burkina entre 150 000 et 250 000 francs en vrais billets. Ensuite ils les livrent aux deux complices chargés de les ventiler au Burkina et au Mali, précisément à Mopti. Au Burkina, ils vont dans les villages reculés de certaines provinces (Banfora, Bobo, Ouahigouya) à motos CG 125. Sur place, ils écoulent progressivement lesdits billets. Comment procédaient-ils à Ouahigouya ? ils payent un litre de carburant avec un billet de 5 000 francs ou de 10 000 francs et empochent la monnaie. Ils le font à plusieurs endroits. Des gens sont venus se plaindre auprès de la police et une enquête a été ouverte pour les appréhender, selon Mathias Nikiéma, commissaire central de Ouahigouya. Ici, ils disent avoir fait la transaction de 1 250 000 F CFA dans les villages. Parmi les trafiquants, deux récidivistes : Souleymane Ouédraogo et Haty Sawadogo. Abdoul Aziz Sana, lui, est en liberté provisoire. Ils seront déférés à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouahigouya. Le commissaire Mathias Nikiéma invite la population à la vigilance et à la prudence. Il a annoncé qu'avec l'appui d’Interpol, ils pourraient mettre la main sur le Ghanéen et le Malien.

Adama SINARE

Le Pays du 1er juin 2007



01/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres